Clicky

L’Inde compte aller sur la Lune en 2018

L’Inde compte visiblement rattraper son retard sur les autres nations en matière de conquête spatiale. L’agence spatiale indienne a effectivement fait savoir qu’elle comptait aller sur la Lune en 2018.

La Lune a été pendant des décennies un enjeu crucial dans le cadre de la conquête spatiale, mais les grandes nations de ce monde semblent désormais s’intéresser davantage à la planète rouge. Du moins la plupart d’entre elles. L’ISRO compte en effet envoyé dès l’année prochaine un rover sur la surface de notre satellite, dans le cadre de la mission Chandrayaan-2.

JAXA Lune

L’ISRO (Indian Space Research Organisation) a été fondée en 1969 et elle a la lourde tâche de développer le programme spatial indien en concevant et en exploitant des sondes, des lanceurs et des satellites.

L’Inde s’intéresse beaucoup à la Lune

L’institution travaille depuis plusieurs années sur une mission lunaire ambitieuse du nom de Chandrayaan-2.

Derrière ce nom exotique se cache en réalité une sonde spatiale composée à la fois d’un orbiteur et d’un atterrisseur, pour une masse totale d’environ trois tonnes. Expédiée dans l’espace par le biais d’une fusée de type GSLV, la sonde viendra se placer dans l’orbite de la Lune avant d’expédier à la surface de notre satellite un atterrisseur embarquant à son bord un rover massif embarquant à son bord de nombreux instruments.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette mission n’est pas portée uniquement par l’agence spatiale indienne et l’ISRO a ainsi signé un accord avec les Russes en 2007. Roskosmos a donc collaboré sur cette mission pendant plusieurs années.

Toutefois, l’agence russe a fini par accuser du retard dans la conception de son atterrisseur et l’Inde a décidé en 2013 de poursuivre la mission seule.

Une mission retardée

À la base, Chandrayaan-2 était censé quitter notre belle planète en 2016 ou en 2017, mais les problèmes rencontrés par Roskosmos ont poussé l’ISRO à revoir son planning.

Le décollage du lanceur est désormais prévu pour le début de l’année 2018. Grâce à ces appareils, l’ISRO a bon espoir d’obtenir une carte très détaillée de la surface lunaire tout en collectant un grand nombre de données sur la composition de ses sols.

Il faut tout de même rappeler que la Lune intéresse de nombreuses agences et certaines envisagent même de construire dans quelques années une base ou une station spatiale lunaire afin de ravitailler les cargos en partance pour la planète rouge. Dans ce contexte, on comprend évidemment ce qui pousse l’Inde à s’investir dans cette mission.

Mots-clés espaceindelune

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.