LinkedIn lance ses boutons de partage !

On parle souvent de Twitter ou de Facebook, mais un peu moins de services comme LinkedIn. La vie est injuste. Mais cette fois, on va quand même parler un peu de ce dernier puisqu’il vient tout juste de lancer ses propres boutons de partage. Trois versions sont ainsi proposées histoire de vous laisser l’embarras du choix. Yep, un peu comme Twitter, mais avec quelques semaines de retard.

C’est bien, c’est vrai, mais la nouvelle me laisse tout de même très perplexe. Le seul avantage des boutons de partage, finalement, c’est de promouvoir votre contenu sur des réseaux sociaux distants. Tout ça dans l’optique de vous faire connaître et d’attirer un peu plus de visiteurs. Dans ce contexte, il est préférable de viser des services fortement fréquentés et réunissant chaque jour des millions et des millions d’internautes. C’est logique, Kevin, pas la peine de demander des explications. Reste bien au chaud près du radiateur, c’est mieux pour toi. Et aussi pour moi.

Forcément, LinkedIn attire un peu moins d’internautes que des services comme Digg, Twitter ou Facebook. Encore eux. Dans ce contexte, on peut se demander si ces boutons de partage sont réellement utiles.

Là, vous ne manquerez pas d’objecter que mon raisonnement est complètement stupide puisqu’on peut très bien proposer plusieurs boutons de vote sur son site. Et c’est complètement vrai, cela va de soi, mais trop de boutons tuent les boutons. Genre t’arrives sur un site, tu vois une trentaine de boutons de partage, bah tu peux être sûr que tu ne vas pas t’amuser à cliquer sur chacun d’entre eux (sauf si tu voues un culte au blogueur qui se cache derrière). Si tu veux que tes visiteurs votent pour tes articles, il vaut mieux leur proposer le moins de boutons possibles et uniquement ceux qui peuvent vraiment doper votre trafic et attirer du monde.

Ca, c’est du raisonnement à la Spinoza, baby.

Via

Mots-clés bloglinkedinweb