LinkedIn rachète Pulse pour 90 millions de dollars

Il semblerait que la saison des rachats ait finalement bien commencé. Après Mailbox et Summly, c’est au tour de Pulse de changer de propriétaire. LinkedIn a effectivement posé un chèque de 90 millions de dollars pour acquérir l’application et pour récupérer, au passage, ses 30 millions d’utilisateurs. Intéressant, bien sûr, d’autant plus que cette acquisition devrait finalement permettre à LinkedIn d’ajouter une nouvelle corde à son arc en se lançant sur le secteur des agrégateurs de flux RSS. Comme quoi, ces derniers ne sont peut-être pas encore morts, hein. Et il est donc peut-être préférable de ne pas croire tout ce qu’on nous dit.

Pulse, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, se présente sous la forme d’une application mobile disponible sur iOS et Android, une plateforme qui n’a finalement qu’un seul objectif, à savoir vous permettre de consulter tous vos contenus préférés depuis un seul et même outil. Tout l’intérêt de la chose étant que l’application embarque également un catalogue complet pour nous permettre de faire plus facilement notre choix.

LinkedIn rachète Pulse

LinkedIn a décidé de racheter Pulse, pour un montant évalué à 90 millions de dollars.

Toute la question est bien évidemment de savoir comment Pulse va s’inscrire dans l’offre de LinkedIn. D’après l’article publié hier soir sur le blog officiel de la firme, ce rachat devrait permettre à la firme de se positionner davantage comme une plateforme de publication, une plateforme permettant à tous les professionnels inscrits de partager rapidement de l’information avec les autres utilisateurs. Ce n’est pas forcément très clair, mais LinkedIn semble bien décidé à profiter de toute l’expertise des concepteurs de Pulse, et de l’équipe qui a travaillé sur l’application.

Selon toute vraisemblance, nous devrions donc voir apparaître très rapidement de nouvelles fonctionnalités qui seront intégrées soit à LinkedIn, soit à Pulse, soit aux deux. Et lorsque ce sera le cas, je ne manquerais évidemment pas d’en reparler. En attendant et pour en finir avec cet article, on peut préciser que le montant de cette acquisition n’émane pas d’une source officielle, et il doit donc être pris avec prudence.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Soldes été 2012 : une sélection de produits high tech à petit prix

    Soldes été 2012 : une sélection de produits high tech (smartphones, réflex, tablettes, ordinateurs)

    Les soldes été 2012 viennent tout juste de commencer mais il y a de fortes chances que vous soyez complètement coincé au travail. Dommage, mais Internet va quand même vous permettre de faire pas mal d’économies puisque les boutiques en ligne proposent elles aussi des réductions sur les produits de leur catalogue. Et si vous n’avez pas le temps d’éplucher tous les sites marchands du web, alors voici une petite sélection de produits high tech drôlement sympas et qui ne manqueront sans doute pas de vous séduire. Moralité, si vous avez envie de vous faire…

  • Spotify : un service web pour 2013 !

    Spotify : un service web pour 2013 !

    Spotify est présent sur tous les fronts et le service d’écoute musicale en streaming va prochainement ajouter une nouvelle corde à son arc en lançant un service web dédié qui devrait arriver au début de l’année prochaine ! Oui, et attention car il ne s’agit pas d’une simple rumeur. En réalité, cette information a été carrément confirmée par la petite société suédoise et c’est d’ailleurs The Next Web qui a eu la primeur de l’information. Bravo à eux, d’ailleurs. Et il y a mieux puisqu’une version bêta est même en cours de test chez certains…

  • Keek, le Twitter de la vidéo

    Keek, le Twitter de la vidéo

    De nombreux réseaux sociaux émergent chaque année mais très peu d’entre eux parviennent à tenir le coup face aux géants que sont Twitter, Facebook ou encore Google+. La seule solution pour trouver sa place, finalement, c’est de proposer un concept original. Yep et c’est justement la stratégie de Keek qui se positionne finalement comme le Twitter… de la vidéo. Exactement comme la toute première version de Seesmic, pour ceux qui ont connu cette lointaine époque… Moralité, si vous n’avez pas peur de vous montrer et si vous avez envie d’explorer de nouvelles contrées, quelque chose…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -