LinkedIn rachète Pulse pour 90 millions de dollars

Il semblerait que la saison des rachats ait finalement bien commencé. Après Mailbox et Summly, c’est au tour de Pulse de changer de propriétaire. LinkedIn a effectivement posé un chèque de 90 millions de dollars pour acquérir l’application et pour récupérer, au passage, ses 30 millions d’utilisateurs. Intéressant, bien sûr, d’autant plus que cette acquisition devrait finalement permettre à LinkedIn d’ajouter une nouvelle corde à son arc en se lançant sur le secteur des agrégateurs de flux RSS. Comme quoi, ces derniers ne sont peut-être pas encore morts, hein. Et il est donc peut-être préférable de ne pas croire tout ce qu’on nous dit.

Pulse, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, se présente sous la forme d’une application mobile disponible sur iOS et Android, une plateforme qui n’a finalement qu’un seul objectif, à savoir vous permettre de consulter tous vos contenus préférés depuis un seul et même outil. Tout l’intérêt de la chose étant que l’application embarque également un catalogue complet pour nous permettre de faire plus facilement notre choix.

LinkedIn rachète Pulse

LinkedIn a décidé de racheter Pulse, pour un montant évalué à 90 millions de dollars.

Toute la question est bien évidemment de savoir comment Pulse va s’inscrire dans l’offre de LinkedIn. D’après l’article publié hier soir sur le blog officiel de la firme, ce rachat devrait permettre à la firme de se positionner davantage comme une plateforme de publication, une plateforme permettant à tous les professionnels inscrits de partager rapidement de l’information avec les autres utilisateurs. Ce n’est pas forcément très clair, mais LinkedIn semble bien décidé à profiter de toute l’expertise des concepteurs de Pulse, et de l’équipe qui a travaillé sur l’application.

Selon toute vraisemblance, nous devrions donc voir apparaître très rapidement de nouvelles fonctionnalités qui seront intégrées soit à LinkedIn, soit à Pulse, soit aux deux. Et lorsque ce sera le cas, je ne manquerais évidemment pas d’en reparler. En attendant et pour en finir avec cet article, on peut préciser que le montant de cette acquisition n’émane pas d’une source officielle, et il doit donc être pris avec prudence.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Spotify lance des applications pour les artistes

    Spotify lance des applications pour les artistes

    Décidément, en ce moment, Spotify tient une forme olympique. Après avoir annoncé un partenariat avec Yahoo, ce sont de toutes nouvelles applications qui viennent d’être lancées par la plateforme, des applications pensées par et pour les artistes. Une initiative intéressante puisqu’elle va nous permettre de pénétrer l’univers de nos idoles de toujours, d’en apprendre davantage sur leur histoire mais également sur leurs goûts musicaux. Moralité, si vous vouez un culte à certains groupes, à certains chanteurs, ça vous fera une raison de plus de vous coller sur Spotify. Alors bien sûr, pour le moment, tous…

  • Facebook : une nouvelle vue pour les évènements

    Facebook : une nouvelle vue pour les évènements

    Google+ semble être devenu une source d’inspiration inépuisable pour Facebook et, à force, ça commencerait presque à devenir fatiguant. Tenez, par exemple, lors de la dernière Google I/O, Big G a levé le voile sur une nouvelle fonctionnalité pour son réseau social : les évènements. Un outil vraiment pratique, d’autant plus qu’il est évidemment capable de se connecter à Google Agenda histoire de nous permettre d’avoir une meilleure vision d’ensemble des évènements auxquels nous allons participer. Et bien figurez-vous que Facebook est justement en train de déployer une nouvelle mise à jour pour ses évènements…

  • La fin du monde approche, protégez donc vos données !

    La fin du monde approche, protégez donc vos données !

    Le 21 décembre prochain, nous allons tous mourir. C’est évidemment très regrettable, d’autant plus que nous ne connaissons pas encore le nom du Docteur, mais c’est comme ça et il va falloir s’y préparer. Or justement, figurez-vous qu’un nouveau service très prometteur vient d’ouvrir ses portes, un service qui va vous permettre de protéger vos données de la fin du monde afin qu’elles vous survivent et qu’elles puissent guider les générations futures, ou bien l’espèce qui nous remplacera. Son nom ? NumericArk, et on peut dire qu’il porte plutôt bien son nom puisqu’il se présente…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -