LinkedIn rachète Pulse pour 90 millions de dollars

Il semblerait que la saison des rachats ait finalement bien commencé. Après Mailbox et Summly, c’est au tour de Pulse de changer de propriétaire. LinkedIn a effectivement posé un chèque de 90 millions de dollars pour acquérir l’application et pour récupérer, au passage, ses 30 millions d’utilisateurs. Intéressant, bien sûr, d’autant plus que cette acquisition devrait finalement permettre à LinkedIn d’ajouter une nouvelle corde à son arc en se lançant sur le secteur des agrégateurs de flux RSS. Comme quoi, ces derniers ne sont peut-être pas encore morts, hein. Et il est donc peut-être préférable de ne pas croire tout ce qu’on nous dit.

Pulse, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, se présente sous la forme d’une application mobile disponible sur iOS et Android, une plateforme qui n’a finalement qu’un seul objectif, à savoir vous permettre de consulter tous vos contenus préférés depuis un seul et même outil. Tout l’intérêt de la chose étant que l’application embarque également un catalogue complet pour nous permettre de faire plus facilement notre choix.

LinkedIn rachète Pulse

LinkedIn a décidé de racheter Pulse, pour un montant évalué à 90 millions de dollars.

Toute la question est bien évidemment de savoir comment Pulse va s’inscrire dans l’offre de LinkedIn. D’après l’article publié hier soir sur le blog officiel de la firme, ce rachat devrait permettre à la firme de se positionner davantage comme une plateforme de publication, une plateforme permettant à tous les professionnels inscrits de partager rapidement de l’information avec les autres utilisateurs. Ce n’est pas forcément très clair, mais LinkedIn semble bien décidé à profiter de toute l’expertise des concepteurs de Pulse, et de l’équipe qui a travaillé sur l’application.

Selon toute vraisemblance, nous devrions donc voir apparaître très rapidement de nouvelles fonctionnalités qui seront intégrées soit à LinkedIn, soit à Pulse, soit aux deux. Et lorsque ce sera le cas, je ne manquerais évidemment pas d’en reparler. En attendant et pour en finir avec cet article, on peut préciser que le montant de cette acquisition n’émane pas d’une source officielle, et il doit donc être pris avec prudence.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Twitter : bientôt un service d'hébergement de vidéos ?

    Twitter : bientôt un service d’hébergement de vidéos ?

    A la base, Twitter n’a été pensé que pour permettre aux internautes d’échanger des messages textuels. Un service simple, basique, mais qui a eu l’intelligence d’ouvrir son API aux développeurs tiers. Très rapidement, nous avons ainsi vu fleurir un bon nombre d’outils et de services permettant d’ajouter des fonctionnalités à notre petit oiseau bleu et c’est à partir de ce moment que ce dernier a réellement pris son envol. Mais tout est en train de changer et Twitter semble bien décidé à se réapproprier sa plateforme. Preuve en est, si l’on en croit AllThingsD, ce…

  • Pinterest pour Android : une première photo

    Pinterest pour Android : une première photo

    Nous en avions parlé dans un article précédent, Google devrait profiter de la Google I/O pour lever le voile sur le tout premier client officiel pour Pinterest. Un client officiel qui permettra à tous les utilisateurs du service d’explorer le contenu partagé sur la plateforme, mais aussi de s’amuser avec toutes les fonctionnalités de cette dernière, le tout directement depuis leur mobile ou leur tablette tactile. Pour le moment, nous manquons encore d’informations mais sachez tout de même que les gars de AD sont parvenus à mettre la main dessus, et ils en ont même…

  • Facebook : bientôt un nouveau bouton "want"

    Facebook : bientôt un nouveau bouton « want »

    En ce moment, Facebook a vraiment besoin de rassurer ses investisseurs. Après une brève augmentation, l’action du géant des réseaux sociaux semble vouloir dégringoler de plus belle et il semblerait que le cap du milliard d’utilisateurs actifs n’ait pas changé grand chose. Bien heureusement, le célèbre service ne manque pas d’idées. Après des heures et des heures passées à réfléchir sur cet épineux problème, Mark Zuckerberg et ses amis auraient finalement trouvé la solution à tous leurs maux : le lancement d’un nouveau bouton « want ». Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce bouton n’est…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -