Linux : Jolicloud va bientôt sortir…

Depuis son départ de Netvibes, Tariq Krim a bien bossé. Faut dire aussi, le pari n’était pas gagné d’avance : quitter une boîte qui marche bien pour se lancer dans le développement d’un système d’exploitation libre pour netbooks, c’est toujours un peu risqué. Et pourtant, il a bien fait puisque Jolicloud devrait bientôt sortir et qu’ils sont déjà nombreux à en parler.

Jolicloud, la page d'accueil du service

Jolicloud : l'écran de chargement

C’est systématique, dès que je me rends dans une grande surface, je fais toujours un détour par le rayon informatique. Et depuis un moment, j’ai pu constater un fait incroyable : les netbooks sont de plus en plus présents et ils en viennent même à avoir un rayon rien qu’à eux. Depuis l’EEE PC d’Asus, de nombreux constructeurs ont rejoint la course et ils ont finalement donné vie à un marché à part entière.

Dans ce contexte, on peut dire que Tariq a bien fait de quitter Netvibes.

Et pas seulement parce que ce dernier est en perte de vitesse.

Jolicloud, la gestion des applications

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Jolicloud est un système d’exploitation reposant sur des outils Open Source et faisant la part belle aux technologies du web. Concrètement, donc, il se base à la fois sur Ubuntu et Debian et repose sur une interface simplifiée au maximum. L’objectif de l’engin ? Permettre aux novices en tout genre d’utiliser leur machine sans avoir à se prendre la tête. Ainsi, plusieurs applications sont disponibles nativement. Dans le lot, on peut bien sûr citer les éternels VLC, Skype ou Wine, mais aussi Gmail, Twitter, Meebo, Facebook ou encore… Netvibes.

Le point intéressant, c’est que Jolicloud cherche à confondre application (au sens traditionnel du terme) et service web. En même temps, avec l’avènement du web 2.0, il faut bien avouer que la distinction est de moins en moins facile et je trouve que l’initiative de Tariq est des plus louables. Comme on peut le voir sur les différentes captures de ce billet, l’intégration de ces différents services semble vraiment bien réalisée et il y a de fortes chances que Jolicloud emballe tout particulièrement les blogueurs.

Jolicloud, la mise à jour des applications

Point intéressant également, tous les paramètres de votre netbook sont enregistrés dans votre profil. En cas de changement de machine, il vous sera ainsi possible de retrouver facilement votre environnement de travail. Selon toute logique, donc, Jolicloud ne sera pas seulement un système d’exploitation, il s’imposera également comme un service destiné à centraliser toute votre identité numérique.

Enfin, je m’emballe peut-être un peu mais il faut avouer que Jolicloud fait partie de ces initiatives qui vous font vraiment chaud au coeur. Normalement, la version alpha (limitée à certains développeurs) devrait voir le jour à la fin du mois. Il y a donc de fortes chances à ce que la version publique soit disponible pour la fin de l’année.

Jolicloud : Twitter

En tout cas, on l’espère…

Et si vous voulez en savoir plus, vous pouvez toujours suivre le Twitter qui va bien ou aller faire un tour sur le Flickr contenant les différentes captures de la bête.