Clicky

L’iPad Pro se refait une beauté et met le paquet sur la connectivité, la biométrie et la réalité augmentée

Apple a enchaîné les annonces cette après-midi. Après le MacBook Air et le Mac Mini, le géant s’est ainsi longuement attardé sur l’iPad Pro (2018), une tablette plus puissante, plus intuitive et plus sécurisée.

L’iPad Pro de cette année marque une véritable rupture en termes de design. L’ardoise fait en effet l’impasse sur le lecteur Touch ID et la dalle est entourée par des bordures réduites à leur extrême finesse. Apple a ainsi réussi à caser un écran de 11 ou 12,9 pouces dans un châssis ultra compact.

iPad Pro : image 1

La belle sera en effet proposée en deux tailles différentes afin de convenir à tous les besoins.

L’iPad Pro repensé

La dalle, puisqu’on en parle est de type Liquid Retina et elle prendra bien entendu en charge le True Tone et le Pro Motion. La tonalité de l’écran s’adaptera donc à la luminosité ambiante.

Si l’iPad Pro (2018) fait l’impasse sur le lecteur Touch ID, il ne ferme pas complètement la porte à la biométrie. Face ID est en effet de la partie et le système sera même en mesure de fonctionner dans tous les sens. Apple a en outre implémenté un système de navigation basé sur les gestures, à l’instar de ce que l’on trouve sur les iPhone Xs et iPhone Xs Max.

Plus puissante, la nouvelle tablette tactile de la marque utilise ainsi l’A12X Bionic, une puce gravée en 7 nm et regroupant 10 milliards de transistors, avec huit cores pour le CPU et sept pour le GPU. Selon Apple, la partie CPU sera 35 % plus rapide que celle de la génération précédente en single core ou bien 90 % en multi core. Même chose pour la partie GPU, deux fois plus rapide que celle des anciens modèles. Sans surprise, le SoC de la tablette intègre également un neural engine.

Apple a vu large pour le stockage et le modèle le plus cher proposera ainsi 1 To de mémoire interne. Pas mal.

Une tablette plus puissante et plus connectée

Autre changement et pas des moindres, le connecteur Lightning disparaît au profit d’un connecteur USB Type-C. Grâce à lui, nous pourrons par exemple relier l’iPad Pro à un écran ou encore l’utiliser pour recharger un iPhone, par exemple.

Apple a également présenté un nouveau Pencil équipé d’un connecteur magnétique et d’un système de charge sans fil. Il suffira en effet de l’accrocher à la bordure de l’iPad Pro pour le recharger. L’accessoire est toujours aussi précis, mais il intègre aussi des capteurs et il sera par exemple possible de changer d’outil en tapotant dessus.

Pour accompagner son nouvel iPad Pro, la firme a présenté un Smart Keyboard entièrement repensé, avec des touches plus précises.

La firme a également insisté sur les nouvelles fonctions de la tablette en lien avec la réalité augmentée. L’appareil proposera des fonctions similaires à celle des iPhone X et iPhone Xs et il sera par exemple possible de faire apparaître des objets ou des figures dans les airs.

Autre démo impressionnante, celle montrant une création réalisée avec Photoshop et… projetée ensuite en réalité augmentée.

Côté son, on retrouve toujours quatre hauts-parleurs, mais ces derniers sont constituées de tweeters et de woofers pour donner un peu plus de profondeur au rendu sonore.

Dispo dès le 7 novembre, l’iPad Pro sera proposé à partir de 799 $ pour le modèle 64 Go le plus petit. Le modèle le plus grand démarre à 999 $.

iPad Pro : image 3 iPad Pro : image 2

Mots-clés appleipad pro

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.