L’iPhone 7 aura peut-être droit à une puce composée de six coeurs

L’iPhone 7 ne sortira pas avant l’année prochaine mais cela ne l’empêche pas de faire parler de lui. Non et cette fois, c’est sa puce qui est à l’honneur. Selon des sources inévitablement proches du dossier, le SoC A10 pourrait effectivement être composé de six coeurs différents. Envie d’en savoir plus ? Pas de doute, vous êtes au bon endroit. Oui et les quelques lignes qui suivent devraient beaucoup vous intéresser.

Ce n’est pas vraiment une révélation mais l’iPhone 6s et l’iPhone 6s Plus sont tous les deux propulsés par la même puce, et plus précisément par un processeur A9.

Puce A10 iPhone 7

L’iPhone 7 pourrait être propulsé par un processeur constitué de six coeurs différents.

Fidèle à son habitude, Apple n’a pas clairement évoqué ses caractéristiques techniques. Le site officiel ne nous en apprend pas beaucoup plus à son sujet non plus.

L’A10 pourrait être produit par trois constructeurs différents

Fort heureusement, l’iPhone 6s est passé entre les griffes de la TENAA en début de semaine. Selon l’agence chinoise, le terminal serait propulsé par une puce constituée de deux coeurs cadencés à 1,8 GHz. A titre de comparaison, le modèle précédent embarquait un processeur double coeur doté d’une fréquence de 1,4 GHz.

Il y a peu de différence sur le papier, bien sûr, mais le dernier processeur maison est tout de même censé être 70% plus puissant que la génération précédente sur la partie CPU, et 90% sur la partie GPU.

C’est plutôt prometteur mais l’iPhone 7 pourrait aller beaucoup plus loin.

L’information est à prendre avec des pincettes (les plus grosses de votre collection) mais l’A10 multiplierait le nombre de coeurs embarqués par trois. La puce regrouperait ainsi six coeurs différents et elle devrait en plus être gravée à 10 nm ou à 14 nm.

Intéressant, et ce n’est pas fini car la source à l’origine de cette rumeur évoque aussi le nom des constructeurs qui se chargeraient de la production du processeur. Apple envisagerait de recourir à trois entreprises différentes : Samsung, TSMC et… Intel.

Inutile de préciser que toutes ces informations sont à prendre avec la plus grande prudence, et ce même si elles proviennent d’une source réputée comme étant assez fiable.

Via