L’iPhone se porte bien et c’est aussi grâce à Android

L’iPhone 6 a marqué une véritable rupture dans l’histoire de la gamme et il faut croire que ce changement de stratégie a porté ses fruits. Tim Cook prévoit effectivement de battre son précédent record cette année en écoulant plus de 74,5 millions d’unités avant la fin du mois de décembre. Comment ? Grâce aux consommateurs équipés d’un smartphone sous  Android.

Quel est le rapport ? Il est simple, en fait. D’après les mesures effectuées par Apple, l’iPhone attirerait de plus en plus les adeptes du petit robot vert et il les pousserait même à faire des infidélités à leur plateforme de prédilection.

iPhone et Android

Si l’iPhone marche autant, ce serait en partie grâce à… Android.

La firme a d’ailleurs profité de la présentation de son bilan financier du 4ème trimestre fiscal pour donner quelques chiffres.

Selon Apple, 30% des acheteurs d’iPhone proviendraient de l’écosystème Android

Elle évalue ainsi à 30% la part des acheteurs d’iPhone en provenance de l’écosystème Android. Le meilleur reste à venir car Tim Cook a aussi précisé qu’il s’agit du chiffre le plus important jamais enregistré par ses analystes.

Précisons tout de même que les premières mesures effectuées par la firme datent de 2012.

L’application Move to iOS rencontre d’ailleurs un certain succès puisqu’elle a été téléchargée plus d’un million de fois en l’espace de quelques semaines. Du moins selon les chiffres du Play Store.

Tous les marchés ne sont évidemment pas logés à la même enseigne et ce serait surtout en Chine que l’iPhone marcherait le mieux. Selon Kantar Worldpanel ComTech, 56% des utilisateurs Android auraient switché sur un iPhone ces derniers mois.

Apple a un atout de taille sur ses concurrents : son écosystème

Le phénomène ne serait pas aussi marqué en Europe (29%) ou aux Etats-Unis (11%) en revanche.

Alors bien sûr, tous ces chiffres sont à prendre avec prudence. Ils reflètent peut-être la réalité, mais ce n’est pas une certitude non plus et il faudra sans doute attendre d’autres études plus poussées pour avoir une idée plus précise de l’ampleur du phénomène.

Ceci étant, il faut avouer que la Pomme Croquée a un atout de taille dans sa manche : ses produits forment un véritable écosystème. L’iPhone n’est pas qu’un simple téléphone et il s’inscrit dans un ensemble plus vaste.

Pour Android, la situation est un peu différente. Google lance de plus en plus de produits en son nom propre, c’est vrai, mais il ne va pas encore aussi loin que son concurrent.

En réalité, la seule firme qui dispose d’un écosystème aussi complet à l’heure actuelle, c’est Microsoft.

Via