Clicky

La Californie interdit la livraison de cannabis par drones

La Californie a autorisé l’année dernière la légalisation du cannabis à usage récréatif suite à un référendum organisé dans l’état. Une bonne nouvelle pour tous les fumeurs de weed. Toutefois, le Bureau de Contrôle du Cannabis de Californie a tenu à ajouter à sa loi un point concernant la réglementation de la livraison et du transport de cannabis.

Le texte modifié du Medicinal and Adult-Use Cannabis Regulation and Safety Act – ou MAUCRSA – stipule que le transport du cannabis ne « doit pas être réalisé par avion, par bateau, par train, par drones, par des véhicules non motorisés (vélos, etc.), ou des véhicules autonomes. »

Si aux États-Unis, les drones prennent déjà en charge la livraison de plusieurs produits notamment les bières et les hamburgers, il n’en sera pas de même pour le cannabis. Cette nouvelle loi entrera en vigueur le 1er janvier 2018 en Californie.

Le business des start-ups menacé

Ce texte fait grincer les dents de certaines start-ups comme Eaze, Trees Delivery ou MDelivers qui envisageaient de livrer le cannabis par drones. Créée en juillet 2014, l’application mobile Eaze effectuait déjà des livraisons à domicile de cannabis thérapeutique en dix minutes.

La société voulait étendre son service en faisant appel à des drones livreurs de cannabis. C’était avant que la loi sur la règlementation de la livraison et du transport du cannabis ne soit modifiée.

En effet, ce document déclare clairement que « la livraison de marijuana par tout véhicule autonome, sans conducteur, sera interdite. »

Contrôles stricts

L’industrie du cannabis génère cinq milliards de dollars par an à la Californie. Face à cela, les autorités californiennes ont choisi de promulguer cette loi pour lutter contre le trafic du cannabis et pour réduire les risques de transports illicites vers d’autres états.

Ainsi, seuls les détaillants agréés possédant des véhicules fermés et munis d’un GPS pour suivre le colis à la trace pourront effectuer des livraisons. Dans son texte, le Bureau de Contrôle a aussi insisté sur le fait que le livreur ne pourra pas consommer la marchandise durant le trajet, sous peine de sanctions.

De telles régulations semblent indispensables au vu de la somme astronomique que le business du cannabis rapporte à l’État californien.

RED by SFR : un forfait 30 Go pour 10 € par mois ! 

Mots-clés insolitejustice

Share this post

Andy

Rédacteur web passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !