L’Oculus Go intéresse beaucoup l’industrie pour adultes

Facebook a récemment mis en vente son propre casque VR interactif à 200 dollars, le Go. Très apprécié pour sa taille et sa facilité d’utilisation, le produit a eu beaucoup de succès. Il intéresse surtout les barons de la pornographie qui considèrent l’appareil comme « un game changer ». En effet, l’industrie du porno voit un élargissement de son marché à travers la diversification et l’amélioration des technologies de réalité virtuelle.

Dès le lendemain de la mise en vente du produit, Naughty America a lancé un site optimisé (non sécurisé) pour la réalité virtuelle. Andreas Hronopoulos, PDG de l’entreprise, a déclaré que ses ventes de contenu VR ont augmenté depuis le lancement du projet d’Oculus Go en début de mois.

Soucieux de démocratiser la réalité virtuelle, Oculus présentait récemment son Oculus Go. On sait maintenant qu’il devrait sortir en mai prochain, toujours au tarif de 200 euros.

A priori, le code d’utilisation prescrit par le réseau social interdit les contenus pour adultes. Par contre, le réseau social ne pourrait pas tout contrôler.

L’appareil parfait pour consulter des contenus coquins

Occulus Go facilite considérablement la consommation de contenu provenant de sources tierces, y compris des sites de réalité virtuelle pour adultes. Il permet à l’utilisateur de télécharger des vidéos via un câble USB ou d’accéder à sa collection multimédia personnelle.

L’utilisateur aura la possibilité de regarder autour. Il pourra se sentir plus immergé que dans les vidéos régulières.

« Nous nous attendons à ce que [le Oculus Go] serve de passerelle majeure à notre contenu », a affirmé Xavi Clos, responsable de la production chez BaDoinkVR, une société de divertissement pour adultes axée sur la réalité virtuelle. « Facebook est apparu comme un allié inattendu dans le business porno VR. L’Oculus Go est l’appareil porno parfait », a-t-il ajouté.

Des sites prêts à accueillir la technologie du porno VR

La taille du marché du porno VR n’est pas encore clairement délimitée. Néanmoins, il existe actuellement une dizaine de sites qui peuvent accueillir la nouvelle technologie.

Les nouvelles conditions de service sont entrées en vigueur depuis plus d’une semaine. « Notre code de conduite vise à aborder le type de contenu que les gens peuvent interagir dans les expériences sociales et nos lignes directrices sur le contenu reflètent les types d’applications que nous allons distribuer à travers le magasin », a déclaré un porte-parole.

« Bien que nous ne distribuions pas d’applications qui ne respectent pas cette politique, nous ne surveillons pas ce que les gens choisissent d’interagir en dehors de notre environnement de magasin par leurs propres moyens », a-t-il précisé.

Mots-clés insolite