L’Oculus Rift ne sera pas compatible avec OS X et Linux

L’Oculus Rift sortira en version finale au premier trimestre 2016. Il reste encore de longs mois à attendre avant de pouvoir en profiter mais son constructeur semble bien décidé à faire monter la pression. Il vient d’ailleurs de révéler la configuration minimale requise pour pouvoir profiter du casque, avec une très mauvaise surprise à la clé.

A la base et comme vous le savez sans doute déjà, le casque d’Oculus VR était censé être compatible avec toutes les plateformes du marché. Le constructeur visait effectivement l’universalité. Ni plus, ni moins.

Configuration minimale Oculus Rift

Vous aurez besoin d’une machine de course pour faire tourner l’Oculus Rift et ses applications.

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts entre temps et l’équipe en charge du projet n’a apparemment plus les mêmes priorités.

Vous aurez besoin d’une grosse configuration pour faire tourner l’Oculus Rift

Atman Binstock vient effectivement de publier un article sur le blog de la société pour évoquer le casque et ses différents pré-requis techniques.

Si nous voulons profiter du casque dans les meilleures conditions possibles, alors nous aurons besoin d’une machine suffisamment puissante pour le faire tourner. Il faudra ainsi qu’elle embarque, au minimum, un processeur Intel i5-4590 avec 8 Go de mémoire vive et une carte graphique Nvidia GTX 290 ou une AMD 290.

En outre, la machine devra être équipée de deux ports USB 3.0 et d’une sortie HDMI 1.3 capable de sortir un signal en 297 MHz.

Pas mal, mais le pire reste à venir car notre PC devra impérativement tourner sous Windows 7 SP1 ou mieux. Autrement dit, et pour faire simple, l’Oculus Rift ne sera compatible ni avec OS X, ni avec Linux.

Atman en rajoute d’ailleurs une couche un peu plus loin en indiquant que ces versions ont été mises en pause. Oculus VR préfère effectivement se concentrer sur la version Windows pour offrir la meilleure expérience possible aux consommateurs.

Les autres portages ne sont pas totalement abandonnés, c’est vrai, mais l’équipe n’a pas encore défini son planning et il faudra sans doute attendre un bon moment avant de voir débarquer le casque et ses applications sur les autres plateformes du marché.