Clicky

Loki Patera, le plus gros volcan du système solaire

Io, un satellite de Jupiter, abrite le plus grand volcan extraterrestre de tout le système solaire. Baptisé Loki Patera, il s’agirait également du volcan le plus actif de notre système et son cratère serait ainsi en permanence baigné de lave en fusion. D’après les instruments scientifiques IRIS, sa température serait proportionnelle à celle du volcanisme de soufre liquide.

Dernièrement, la mission Galileo a permis la capture des toutes premières images du volcan. Ce premier prototype du futur GPS européen a été envoyé sur Europa, un autre satellite de Jupiter. Ainsi, lancé en 2009, ce programme qui équivaut à un budget de dix milliards d’euros porte déjà ses fruits.

Volcan Io

Il faut savoir que le volcanisme n’est pas uniquement réservé à la Terre. Bien au contraire, il s’agit d’une activité commune à toutes les planètes du système solaire.

Un lac de lave en fusion

Particulièrement sur Io, l’activité volcanique est très intense. Les éruptions volcaniques y sont fréquentes et se produisent de manière épisodique sous des formes variées. Loki Patera serait ainsi le volcan le plus puissant du système solaire. Son appellation fait référence au dieu Loki des peuples vikings. Il est précisément situé par 12,6° N et 308,8° W.

C’est un lac de lave de magma en fusion couverte d’une fine croûte solidifiée. Sa température peut varier. Il peut parfois émettre jusqu’à dix fois plus de chaleur que lorsque la croûte est stable. Il connait effectivement, d’une façon périodique, des épisodes de renversement.

Ces derniers se produisent quand la roche solidifiée devient plus dense et s’enfonce dans le magma.

Des images infrarouges pour photographier Loki Patera

Capturer des images de Loki Patera n’a pas été une mission facile à accomplir. Cela n’aurait jamais été possible si les responsables de Galileo n’avaient pas eu l’idée passer par un orbiteur placé par la NASA.

En mars 2015, le satellite Europe est passé devant Io, par rapport à l’angle de vue de la Terre. De cette façon, il a fait plonger le satellite dans l’obscurité, ce qui a permis la capture d’images infrarouges du volcan.

Assurément, les géologues qui veulent élucider les mystères des volcans extraterrestres porteront un grand intérêt à ces images. L’analyse de ces dernières a déjà permis de connaitre l’existence de deux vagues qui se déplacent à l’intérieur du volcan. Le mouvement de l’une d’elles s’effectue suivant le sens de l’aiguille d’une montre. L’autre suit le sens inverse.

Loki Patera image 1 Loki Patera image 2

Share this post

Andy

Rédacteur web passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !