Clicky

Long March 9, le nouveau lanceur chinois taillé pour la colonisation de la Lune

La Chine travaille sur une fusée super puissante qui serait capable de transporter des charges utiles plus lourdes en orbite basse que les engins de la NASA.

D’ici 2030, la fusée Long March 9 actuellement en développement sera capable de transporter 140 tonnes en orbite terrestre basse – où les satellites de la télévision et d’observation de la terre volent actuellement – a déclaré Long Lehao, un haut responsable de l’Académie Chinoise d’Ingénierie, selon l’agence de presse officielle Xinhua.

Sauver Terre

La fusée la plus puissante à ce jour

Pour faire une comparaison, la fusée européenne Ariane 5 ne peut transporter que 20 tonnes de charge utile, et 64 tonnes pour le Falcon Heavy d’Elon Musk (qui a catapulté en février la Tesla Roadster rouge de l’entrepreneur vers Mars). Long March 9 dépasserait également les 130 tonnes du Space Launch System de la NASA, qui devrait être opérationnel en 2020.

Le Long March 9 chinois aurait un compartiment de base mesurant 10 mètres de diamètre, et quatre boosters puissants, chacun avec un diamètre de 5 mètres. Selon Xinhua, le lanceur pourrait être utilisé pour des atterrissages lunaires habités, l’exploration spatiale profonde ou la construction d’une centrale solaire basée dans l’espace. En outre, la Chine travaille sur une fusée spatiale réutilisable, qui devrait faire son premier vol en 2021.

Les ambitions spatiales de la Chine

Plus tôt cette année, il a été rapporté que la Chine construisait un « démonstrateur » pour un énorme moteur de fusée de premier étage, peut-être pour cette année. Les travaux sur les moteurs des deuxième et troisième étages et sur la structure du lanceur géant (devant aller sur la Lune vers 2030) sont également en cours, selon un rapport d’Aviation Week.

La Chine dépense actuellement des milliards dans son programme spatial géré par l’armée, avec l’espoir d’avoir une station spatiale avec équipage d’ici 2022 et d’envoyer des humains sur la Lune dans un proche avenir. La Chine envisage également de construire une base sur la lune, a annoncé au mois de mars dernier le média d’Etat Global Times, citant le chef de l’Académie des Technologies Spatiales de Chine.

Mots-clés chineespace