Los Angeles peint ses routes en blanc pour réduire les températures

Alors que la canicule bat son plein dans plusieurs régions du monde, la ville de Los Angeles expérimente en ce moment un moyen de réduire la chaleur environnante, en repeignant ses routes en blanc.

Une idée simple et intéressante, sachant que les températures atteignent souvent les 40°c en Californie pendant l’été.

Un concept qui sera éventuellement répandu à d’autres villes du monde et que l’on verra peut-être un jour en France.

Répandre le blanc pour diminuer la température ambiante

Le réchauffement climatique conduit à des records de chaleur toujours plus élevés à travers le monde, comme en Iran par exemple, avec 53,7°c ou dans le sud de la France au cours de cet été 2017. En Californie, c’est la même chose, l’été est synonyme de sécheresse et d’intense chaleur, ce qui amène à des soucis liés aux réserves en eaux potables pour approvisionner l’immense ville de Los Angeles.

En effet, la « cité des anges » n’a pas réglé ses soucis d’approvisionnement en eau et cherche à réduire les températures de ses rues en réduisant ce que l’on surnomme les îlots de chaleur urbains (ICU), caractérisés par des élévations localisées de températures, notamment en ce qui concerne les températures maximales de jour comme de nuit.

Celles-ci sont repérées en milieu urbain, contrairement aux zones rurales ou forestières environnantes. La ville a donc songé à une action mise en oeuvre de manière simple et efficace : repeindre les routes en blanc pour diminuer la chaleur en zone urbaine. Il s’agit d’appliquer sur la route un revêtement blanc, n’occasionnant pas de reflets. Les services municipaux ont débuté les travaux ce mois-ci.

Le bitume, toujours bouillant durant l’été

L’astuce a déjà fait ses preuves, et la société Guartop, créatrice du revêtement, a effectué des relevés de températures. Il s’avère que celle-ci est passée de 42°c à 36°c au niveau de la route. Il faut dire que les routes au bitume noir concentrent la lumière du soleil à raison de 80 à 95%, et vous avez certainement pu le constater au toucher, où le bitume devient totalement brûlant durant la saison estivale.

Logiquement, le blanc renvoie la chaleur et fait baisser la température de manière conséquente. La ville de Los Angeles est la première des États-Unis à essayer cette technique, qui est d’ailleurs recommandée par le Cities Climate Leadership Group, une organisation luttant contre le réchauffement climatique. À quand le blanc sur nos routes françaises ?

RED by SFR : un forfait 30 Go pour 10 € par mois !