Ils ont retrouvé une femme disparue grâce à Pokémon Go

Pokémon Go a visiblement son utilité, n’en déplaise à tous ses détracteurs. En partant chasser les Pokémon, six adolescents ont eu la surprise de tomber sur une femme portée disparue depuis plusieurs heures, une femme totalement ivre et… recherchée par les gendarmes de la commune d’Annonay, en Ardèche.

Annonay se trouve au sud-est de Saint Etienne, au nord de l’Ardèche. La commune comptait un peu plus de 16 000 habitants lors du dernier recensement et elle est à l’heure actuelle la ville la plus habitée du département.

Disparition Pokémon Go

Des apprentis chasseurs de Pokémon ont retrouvé une femme disparue en partant à la recherche de nouveaux Pokémon.

L’Ardèche n’est effectivement pas le département le plus peuplé du territoire. Loin de là même. Sur les 339 communes qui le composent, seules 90 ont plus de 1 000 habitants.

Ils sont tombés sur la femme en partant chasser les Pokémon

Inutile de préciser que la couverture réseau laisse aussi pas mal à désirer, mais cela n’empêche pas les adolescents de la région de faire la chasse aux Pokémon. Du tout.

Preuve en est, vendredi soir, six amis ont organisé une petite balade dans leur ville afin de trouver de nouveaux Pokémon. Leurs pas les ont conduit tout droit vers le parc des Platanes. En arrivant sur place, ils ont subitement entendu des grognements dans les fourrés et ils se sont donc rapprochés du bruit pour identifier sa source.

Là, ils ont eu la surprise de tomber sur une femme complètement ivre et empêtrée dans les branchages.

Ils ont tout de suite interrompu leur chasse et ils ont contacté les gendarmes de la ville pour leur faire part de leur surprenante découverte. La police est rapidement arrivée sur place pour prendre en charge la femme et ils se sont alors rendus compte que son signalement correspondait à celui d’une dame de soixante ans portée disparue depuis le début de l’après-midi.

La femme avait disparu depuis huit heures et elle était fortement alcoolisée

Inquiet, son mari avait fait le tour de la ville plusieurs fois d’affilée pour tenter de la localiser, sans succès. De guerre lasse, il avait donc prévenu les gendarmes vers 21h30.

La femme a donc été retrouvée une heure et demie plus tard par nos chasseurs de Pokémon, pas loin de huit heures après sa disparition.

Le responsable de brigade de gendarmerie de la ville ardéchoise les a félicité, bien entendu. S’ils n’étaient pas passés dans le coin pour chercher de nouveaux Pokémon, la femme aurait pu passer une bonne partie de la nuit dehors, bloquée dans son fourré.