Ludovic Le Moan s’exprime sur ses ambitions pour Sigfox

Le CES 2017 a eu lieu en début d’année. Une occasion pour des entreprises françaises d’exposer leurs produits de l’année et d’effectuer une veille technologique. L’une d’entre elles, Sigfox, a été rayonnante. Son fondateur, Ludovic Le Moan, a été interviewé par Ouest France et il a profité de l’occasion pour revenir sur son activité et sa stratégie.

Ludovic Le Moan, âgé de 53 ans, a reçu la Légion d’honneur de la promotion des entrepreneurs de 2016. Il a fondé la société Sigfox en 2010 et l’a installé près de Toulouse. C’est une entreprise spécialisée dans les objets connectés.

Sigfox

Sigfox a pris la route vers Las Vegas cette semaine.

Durant l’entretien à Las Vegas, le fondateur de Sigfox a présenté oralement quelques-uns de ses produits. Il s’est également exprimé sur ses intérêts au CES et sur ses futurs projets.

Le monde des objets connectés

Ludovic Le Moan a justifié sa présence au CES. Il a affirmé ne pas y être par obligation. Il s’intéresserait plutôt à la clientèle américaine qu’il souhaite conquérir davantage, le salon étant effectivement très médiatisé. Il a aussi évoqué que c’est une occasion pour toutes les entreprises spécialisées en nouvelles technologies de surveiller les nouvelles tendances.

Il a expliqué que Sigfox est un réseau bas-débit permettant notamment de connecter les objets à distance. Il a constaté que l’Internet des objets est aujourd’hui à la mode. Le monde réel et celui des objets connectés seraient, selon lui, amenés à s’associer. Il appréhende ainsi un monde où tous les objets sont interconnectés. Un exemple des inventions de Sigfox est le compteur connecté. Celui-ci est capable d’informer sur la consommation et les éventuelles fuites durant 20 ans, de manière permanente.

Conquérir le monde

Pour lui, un bon entrepreneur de l’époque actuelle doit avoir une pensée nuancée. Celui-ci devrait être pragmatique et pourvu d’une appréhension économique des choses. Un entrepreneur devrait également être à même de financer son projet et le développement de celui-ci.

Actuellement, la société comprend 350 collaborateurs. À travers des levées de fonds, elle a réussi à rassembler 300 millions d’euros.

Le patron de Sigfox ambitionnerait de « conquérir le monde. » Sa start-up est déjà présente dans trente pays et compte dédoubler ce nombre en une année. Son objectif serait de connecter des milliards d’objets dans le monde. Il voudrait surtout viser le domaine industriel comme celui de l’automobile, des trains, des bouteilles à gaz, des usines, etc.

Mots-clés ces 2017sigfox