Lumia 950, Lumia 950 XL, Lumia 550, Surface Pro 4, Surface Book : toutes les annonces de Microsoft

Microsoft vient de tenir une grande conférence de presse pour présenter ses dernières nouveautés et la marque n’a pas fait les choses à moitié. Non et c’est même tout le contraire car elle nous a gratifié de trois nouveaux téléphones et d’une magnifique machine hybride en plus. Le tout avec un petit bracelet connecté histoire d’en remettre une couche.

Si vous n’avez pas eu l’occasion de suivre l’événement en direct, ce n’est pas dramatique car cet article va résumer toutes les annonces faites par la firme.

Comme à l’accoutumée, si vous constatez un oubli, il suffit de laisser un petit commentaire à la suite de l’article. Même chose si vous voulez partager vos impressions au sujet de l’événement et de la stratégie de la marque.

Lumia 950 & Lumia 950 XL

Le Lumia 950 et le Lumia 950 XL.

Lumia 950 :  la force tranquille

Le Lumia 950 est équipé d’une belle coque polycarbonate. Elle s’inscrit dans la droite lignée des précédents Lumia et les finitions semblent exemplaires.

Fidèle aux habitudes de la marque, le terminal se déclinera en plusieurs coloris. L’ergonomie est assez traditionnelle en revanche. Les boutons physiques sont tous regroupés sur la tranche droite avec les contrôles du volume, le bouton de mise sous tension et un déclencheur.

Le module photo est bien centré à l’arrière et il ressort de quelques millimètres de la structure de l’appareil. Il s’accompagne d’un Triple Flash LED et d’une grille dissimulant un microphone.

Les vidéastes devraient apprécier.

Microsoft n’a pas intégré de lecteur d’empreintes digitales à son nouveau Lumia. Il a préféré opter pour un système de reconnaissance faciale géré par Windows Hello.

Toujours au rayon des fonctions qui font la différence, on trouve Continuum. J’en avais pas mal parlé dans cet article, d’ailleurs. Pour faire simple et pour résumer le concept en quelques mots, cette fonction va tout bonnement vous permettre de transformer votre téléphone en un véritable ordinateur de bureau.

Attention cependant car toutes les applications s’ouvriront en mode tablette. Même chose pour l’interface du système. Sinon, la démo faite sur scène était vraiment bluffante. Aucune latence à déplorer.

Tout ce que vous aurez à faire, ce sera de le connecter à un écran ou à une télévision en vous appuyant sur l’adaptateur conçu par Microsoft.

On passe maintenant aux caractéristiques techniques de la bête.

Le Lumia 950 embarque un écran OLED de 5,2 pouces. Il sera capable d’afficher une définition de type QHD et donc du 2 560 x 1 440. Derrière, on trouvera aussi un Snapdragon 808 couplé à 3 Go de mémoire vive.

L’espace de stockage atteindra les 32 Go et il sera possible de l’étendre par le biais d’une carte micro SD (2 To maximum). S’ajoutent à la liste un capteur PureView de 20 millions de pixels, une optique stabilisée, une caméra frontale de 5 millions de pixels, une batterie de 3 000 mAh et un port USB Type-C.

L’offre est plutôt solide.

Pour résumer :

  • Ecran OLED de 5,2 pouces.
  • Définition de type QHD (2 560 x 1440, 564 ppp).
  • Snapdragon 808.
  • 3 Go de RAM.
  • 32 Go de stockage + microSD.
  • Capteur PureView de 20 millions de pixels.
  • Optique stabilisée (5ème génération).
  • Caméra frontale de 5 millions de pixels.
  • WiFi 802.11 ac, Bluetooth 4.2, NFC, 4G.
  • Batterie de 3 000 mAh (compatible Qi).

Microsoft va aussi commercialiser un Display Dock. Il regroupe une sortie HDMI/DisplayPort et trois ports USB. Il suffira de le brancher à notre téléphone et à un écran pour avoir un vrai ordinateur de bureau. Il sera aussi compatible avec le Lumia 950 XL.

Le Lumia 950 sera disponible en novembre et il sera proposé à 549$.

Plus d’infos ici.

Lumia 950 XL

Jolis écrans, non ?

Lumia 950 XL : la puissance avant tout

Le Lumia 950 XL ressemble beaucoup à son petit frère et il hérite ainsi de ses lignes et de ses matériaux. Cela veut dire qu’il fait la part belle au polycarbonate lui aussi.

Il y a tout de même deux ou trois petites choses qui changent.

Pour commencer, le module regroupant l’optique et le Triple Flash LED est plus imposant. Il rappelle pas mal celui du Lumia 1020 d’ailleurs sans pour autant aller aussi loin.

Microsoft a aussi fait le choix de placer le bouton de mise sous tension entre les deux boutons dévolus au contrôle du volume, sur le flanc droit. C’est un choix assez surprenant mais il faudra attendre d’avoir le terminal en main pour savoir si c’est une bonne chose ou pas. Quoi qu’il en soit, on retrouvera là encore un déclencheur physique placé un peu plus bas sur la tranche.

Le scanner rétinien sera de la partie, bien sûr, de même pour la reconnaissance faciale. Et Continuum ? Pareil.

Ce n’est pas vraiment une surprise mais le XXL se positionne sur le segment des phablettes.

Il est doté d’un écran OLED de 5,7 pouces capable d’afficher une définition de type QHD, soit du 2 560 x 1 440. Côté processeur, on a droit à un SoC Snapdragon 810 couplé à 3 Go de mémoire vive.

La firme a anticipé les problèmes de surchauffe de la puce en intégrant un système de refroidissement… liquide. Il me semble que c’est une première sur un smartphone.

Pas de changement sur l’espace de stockage ou même sur la partie photo. Le Lumia 950 XL a simplement droit à une batterie de 3 300 mAh en plus.

Pour résumer :

  • Ecran OLED de 5,7 pouces.
  • Définition de type QHD (2 560 x 1 440, 518 ppp).
  • Snapdragon 810.
  • 3 Go de mémoire vive.
  • 32 Go de stockage + micro SD.
  • Capteur PureView de 20 millions de pixels.
  • Optique stabilisée (5ème génération).
  • Caméra frontale de 5 millions de pixels.
  • WiFi 802.11 ac, Bluetooth 4.2, NFC, 4G.
  • Batterie de 3 300 mAh (compatible Qi).

Le Lumia 950 XL sera disponible en novembre et il sera proposé à 649$.

Envie d’en savoir plus ? Cliquez simplement sur ce lien.

Lumia 550

Le Lumia 550

Lumia 550 : pour les petits budgets

Tout le monde n’a pas forcément de gros besoins ou même les moyens de claquer un demi salaire dans un téléphone.

Microsoft en a parfaitement conscience et c’est précisément ce qui a poussé la firme à présenter un nouveau téléphone positionné entre l’entrée de le milieu de gamme : le Lumia 550.

Il rappelle un peu les lignes de ses grands frères et il a lui aussi droit à une coque en polycarbonate. Ses finitions semble soignées et tous ses boutons sont regroupés sur la tranche droite. On trouve même un déclencheur !

Le constructeur a aussi placé trois boutons sensitifs sous l’écran. Ils nous permettront de revenir en arrière, d’afficher l’écran d’accueil ou d’accéder à la recherche.

Cela ne devrait pas vous surprendre mais le 550 ne sera pas équipé d’un scanner rétinien et il n’aura pas non plus droit à Windows Hello ou même à Continuum. Cela ne l’empêche pas de tourner sous Windows 10 en revanche.

Sur le plan technique, le terminal embarque un écran AMOLED de 4,7 pouces capable d’afficher une définition de type HD 720p (1 280 x 800). Il est propulsé par un processeur Snapdragon 210 couplé à 1 Go de mémoire vive.

L’espace de stockage atteint les 8 Go et il sera possible de l’étendre par le biais d’une carte micro SD. La partie photo est plutôt modeste avec un capteur de 5 millions de pixels et une caméra frontale de 2 millions de pixels.

Bon point en revanche, le terminal est aussi équipé d’une batterie de 1 905 mAh compatible avec le chargement rapide et le téléphone pourra en plus se connecter à des réseaux de type 4G/LTE.

Pour résumer :

  • Ecran de 4,7 pouces.
  • Définition de type HD 720p (1 280 x 800).
  • Snapdragon 210.
  • 1 Go de mémoire vive.
  • 8 Go de stockage + micro SD.
  • Capteur de 5 millions de pixels.
  • Caméra frontale de 2 millions de pixels.
  • WiFi 802.11 ac, Bluetooth 4.1, NFC, 4G.
  • Batterie de 1 905 mAh (chargement rapide).

Le Lumia 550 sera disponible en XXX et il sera proposé à 139$.

Surface Pro 4

La Surface Pro 4.

Surface Pro 4 : elle a tout pour elle

Microsoft a été le premier à lancer une tablette convertible capable de se transformer en ultra portable. Apple et Google viennent cependant de se lancer dans la bataille avec l’iPad Pro et avec la Pixel C. La firme se devait donc de réagir.

La Surface Pro 4 ressemble beaucoup au modèle précédent et elle hérite ainsi de la même coque en VaporMg, avec une épaisseur ne dépassant pas les 8,4 mm. Ses finitions sont extrêmement soignées et le constructeur a en plus fait en sorte de réduire au maximum les bordures encadrant son écran afin de nous aider à nous concentrer sur l’essentiel : le contenu.

La firme a placé un aimant sur une de ses tranches pour pouvoir accrocher le nouveau Surface Pen.

Niveau puissance, la Surface Pro 4 est censée être 30% plus puissante que le modèle précédent, et 50% plus rapide qu’un MacBook Air.

La configuration dépendra du modèle choisi, bien sûr. On aura le choix de la puce, de la mémoire vive et du stockage. La Pro 4 pourra atteindre, au max, les 16 Go de RAM et les 1 To d’espace disque.

Pour résumer :

  • Ecran de 12,3 pouces (267 ppp).
  • Vitre de protection Gorilla Glass 4.
  • Processeurs Intel Skylake.
  • 16 Go de RAM maximum.
  • 1 To de stockage maximum.
  • Caméra RealSense.

La tablette sera vendue avec un nouveau Surface Pen plus précis et plus sensible (1 024 niveaux de pression). La base du stylet pourra être utilisée pour… gommer. Futé. L’autonomie annoncée est d’un an environ et il se décline en plusieurs coloris différents.

Microsoft a aussi présenté un nouveau Dock pour la tablette avec quatre ports USB 3.0 et deux sorties Display Port capable de gérer des écrans en 4K.

Et pour la Cover alors ? Là, on a droit à un nouveau modèle avec des touches plus agréables à utiliser et un pavé tactile plus large. Le rétro-éclairage est toujours de la partie et le produit se décline là encore en plusieurs coloris.

En marge, on trouve un autre modèle avec un lecteur d’empreintes intégré.

La Surface Pro 4 sortira le 26 octobre (pré-commandes le 7 octobre), pour un prix démarrant à 899 € pour le modèle de départ.

Pour tout savoir de la Surface Pro 4, c’est par ici que ça se passe.

Surface Book : image 1

Le Surface Book.

Surface Book : entre la Surface et le laptop

Personne ne l’avait vue venir, celle la. Microsoft a effectivement profité de sa conférence de presse pour présenter un nouvel ordinateur portable. Le premier de son histoire : le Surface Book. Incroyable.

Il est entièrement fait en aluminium et l’écran est retenu à la base de l’appareil par une charnière renforcée capable de prendre plusieurs positions. Attention, car l’écran pourra aussi être retiré de la base pour être utilisé comme une tablette. Il sera d’ailleurs compatible avec le stylet de la Surface Pro 4 et on aura même une attache magnétique.

Pas mal, mais le meilleur reste à venir car la base embarque aussi un GPU GeForce avec de la DDR5. Lorsque nous aurons besoin de puissance, nous n’aurons qu’à poser la tablette dessus.

La structure embarque aussi des ports USB, une sortie DisplayPort et une batterie d’appoint. L’ensemble est censé pouvoir tenir 12 heures avec une seule charge.

L’écran atteint une diagonale de 13,5 pouces, avec une densité de pixels de 267 ppp. La configuration dépendra du modèle choisi mais on aura droit aux dernières puces d’Intel.

Le Surface Book est censé être deux fois plus puissant que le MacBook Pro. Lequel ? Toute la question est là bien sûr.

Pour résumer :

  • Ecran de 13,5 pouces (265 ppp).
  • Puce Intel Core Skylake.
  • GPU Nvidia GeForce GDDR5.

Le Surface Book arrivera le 26 octobre (pré-commandes le 7 octobre), à un prix fixé à 1 499 $.

Toutes les infos sur le Surface Book sont ici.

Microsoft Band 2

Le Microsoft Band 2

Microsoft Band 2 : one more thing

Microsoft a aussi présenté un nouveau bracelet connecté, le Band 2. Il ressemble un peu au premier modèle mais il a aussi l’air mieux fini. Le module est fait en métal et on retrouve pas moins de deux boutons sur la tranche de l’appareil.

A l’intérieur, la firme a placé un moniteur de fréquence cardiaque et l’appareil sera ainsi en mesure de suivre le rythme de notre coeur. On a aussi un baromètre et un altimètre pour déterminer plus précisément les activités de l’utilisateur.

Mieux, le bracelet sera aussi capable de mesurer le VO2 Max, soit le volume maximal d’oxygène qu’un athlète peut emmagasiner en une minute.

Il couvre pas mal de sports différents. La course à pied et le vélo répondent à l’appel, bien sûr, et il en va aussi pour le golf. Pas mal.

Il a été pensé pour les sportifs, donc, mais il nous permettra aussi de suivre notre sommeil et il affichera en plus les alertes émises par nos applications.

Microsoft Health centralisera toutes les données captées à l’aide de l’appareil. Il nous aidera à prendre du recul sur nos exercices et il nous aidera à peaufiner nos entrainements. Inutile de le préciser mais l’application sera dispo sur tous nos terminaux, en version universelle.

On trouve aussi des applications natives et il sera par exemple possible de demander un Uber directement depuis le bracelet. D’autres partenariats ont été signés avec Runkeeper, My Fitness Pal ou même Subway.

Le Band 2 arrivera le 30 octobre, pour 249 dollars. Sera-t-il possible d’en profiter en Europe ? Aucune info pour le moment.

Et ensuite ?

En marge, Microsoft a aussi annoncé le lancement de nouvelles applications universelles. Facebook répondra à l’appel, de même pour CBS et beaucoup d’autres.

La Xbox One va aussi avoir droit à de nouvelles éditions limitées en l’honneur de Fallout 4 et d’autres titres. Autre bonne nouvelle, le contrôleur Elite sera compatible avec tous les ordinateurs sous Windows 10.

Les HoloLens ont aussi eu droit à une démo très convaincante reposant sur l’utilisation d’un gant spécifique permettant d’accrocher un hologramme à la main de l’utilisateur et de le transformer à la volée en flingue ou en vortex.

Les joueurs seront aux anges. Son nom ? Le Project X Ray et autant dire qu’il risque de faire très très mal.

Cet article est en cours de rédaction.