Clicky

Lune : les motifs formés à la surface lunaire enfin expliqués ?

Une équipe de chercheurs de l’Université Rutgers et de l’Université de Californie, à Berkeley, a mené une étude approfondie sur les caractéristiques géologiques de la surface de la Lune. Les chercheurs ont utilisé des modèles mathématiques pour comprendre l’origine des motifs qui se forment à la surface lunaire. Leurs calculs ont démontré la présence d’anomalies magnétiques qui dévient les vents solaires et assombrissent le sol lunaire, ce qui donne ces effets de tourbillons.

Ces derniers auraient coïncidé avec de puissants champs magnétiques antiques de la Lune. Les données sur des roches lunaires issues de la mission Apollo 17, en 1972, ont révélé que l’ancien champ magnétique de la Lune existait durant plus d’un milliard d’années.

Lune Clignote

« Le magnétisme est dû au fait que les minéraux se décomposent et libèrent du fer métallique. S’il y a un champ magnétique suffisamment fort à proximité, le fer nouvellement formé deviendra magnétisé dans la direction de ce champ », note l’équipe.

Un passé volcanique

L’étude met l’accent sur le passé volcanique de la Lune, impactant sur les caractéristiques de sa surface. En se refroidissant, les tubes de lave et les digues qui lui confèrent cette beauté mystérieuse sont devenus très magnétiques. Les expériences ont montré que leur champ magnétique s’intensifiait lorsqu’elles étaient chauffées à des températures extrêmes, dans un environnement sans oxygène.

Malgré l’impression de tranquillité dégagée par le satellite terrestre, ces formes surnommées « tatouages » sont dues à d’anciennes activités volcaniques très puissantes. Les scientifiques pensent qu’il s’agit de la meilleure théorie pouvant expliquer ces tourbillons lunaires pittoresques.

La dernière pièce du puzzle

Sonia Tikoo, co-auteur de l’étude chez Rutgers, a mentionné que : « Personne n’a pensé à cette réaction en termes d’explication de ces caractéristiques magnétiques exceptionnellement fortes sur la Lune, ce fut la dernière pièce du puzzle de la compréhension du magnétisme qui sous-tend ces tourbillons lunaires ».

L’une de ces séries de formations mystérieuses et spectaculaires intéresse particulièrement les chercheurs de la NASA : la Reiner Gamma. Elle peut facilement être observée du fait de sa structure rayonnée à l’albédo lumineux.

Mots-clés lune