Lune : une colonisation possible grâce aux galeries souterraines

La Lune fascine à la fois les poètes et les scientifiques. Certains chercheurs aimeraient d’ailleurs beaucoup établir une base permanente sur place afin de mener des expériences poussées sur la vie dans l’espace. Les nombreuses galeries souterraines présentes sur place pourraient les aider à atteindre leurs objectifs. C’est en tout cas ce que révèle une étude récente menée par une équipe japonaise.

La Lune a toujours occupé une place de choix dans nos cultures en raison de sa proximité avec notre propre planète. C’est précisément ce qui a poussé la NASA à envoyer une mission habitée sur place en 1969.

Tunnel Lune

La Lune n’a pas fini de nous fasciner.

L’homme n’est plus retourné sur place après cela, mais de nombreux scientifiques rêvent de pouvoir établir une base sur place.

La Lune dissimule de nombreuses galeries souterraines

Seul problème, la Lune est un environnement hostile à l’homme. Elle est en effet dotée d’une atmosphère ténue et d’un champ magnétique extrêmement faible. En conséquence, sa surface est exposée aux astéroïdes, mais également aux radiations émises par notre étoile.

Pour ne rien arranger, la température à sa surface est extrêmement variable et elle est ainsi comprise entre -233 °C et 123 °C, avec une moyenne tournant autour des -23 °C.

Dans ce contexte, établir une base permanente sur place représente de nombreux défis. Toutefois, une équipe de scientifiques japonais semble avoir trouvé une piste très intéressante.

En 2009, des chercheurs de la JAXA ont repéré une fosse profonde de plusieurs dizaines de mètres en analysant la surface de la Lune et les données transmises par les sondes envoyées sur place. Leur découverte a été rendue publique un an plus tard et de nombreux astronomes ont alors commencé à s’intéresser de près à notre satellite.

Deux ans plus tard, la NASA a donc envoyé deux sondes spatiales sur place afin d’analyser la structure interne de notre satellite en s’appuyant sur son champ de gravité. Elles ont mis en évidence plusieurs structures et notamment des volcans, des bassins, des pics centraux et des cratères. Mieux, grâce à cette mission, les chercheurs ont repéré des espaces creux situés au niveau de certaines fosses.

Des tunnels exploitables dans le cadre de l’installation d’une colonie ?

Les Japonais ont donc utilisé les données récoltées par la sonde Kaguya entre 2007 et 2009 afin de mettre en perspective ces résultats. Ils ont alors découvert des espaces creux de plusieurs kilomètres de long dans certaines fosses et notamment du côté de Marius Hills.

Pour l’heure, bien sûr, nous n’avons pas pu dresser leur topologie exacte et nous ignorons comment ces gigantesques tunnels se sont formés, mais les chercheurs pensent qu’ils pourraient être exploités dans le cadre de l’installation d’une colonie.

Il est d’ailleurs intéressant de noter que la Lune n’est pas le seul corps du système solaire à présenter de telles caractéristiques. Mars compte elle aussi de nombreuses galeries souterraines et les scientifiques ont l’intention de les exploiter elles aussi pour les missions à venir.

Mots-clés espacelune