L’USB Killer est de retour dans une troisième version encore plus dangereuse

L’USB Killer est de retour dans une troisième itération encore plus dangereuse que les précédentes. Cette version sera effectivement capable de stocker plus d’énergie et de relâcher des charges encore plus puissantes afin de griller n’importe quel équipement muni d’un connecteur USB. La prudence est donc de mise.

L’USB Killer n’est pas de toute première jeunesse. Le premier modèle est effectivement arrivé sur le marché au début de l’année 2015 et il s’est rapidement retrouvé en une de tous les médias spécialisés.

USB Killer

L’USB Killer est de retour, vos ports USB peuvent trembler.

Cela n’a d’ailleurs rien de surprenant compte tenu de ce que propose ce produit pas comme les autres.

L’USB Killer est de retour, encore plus méchant

L’USB Killer est ensuite revenu dans une seconde version encore plus redoutable quelques mois plus tard et elle s’est retrouvée une fois de plus sous le feu des projecteurs.

Pourquoi un tel succès ? Tout simplement parce que le produit est capable de flinguer n’importe quel équipement muni d’un port compatible.

L’USB Killer n’a effectivement rien d’une clé ordinaire et elle embarque ainsi plusieurs condensateurs accompagnés par un convertisseur DC/DC. Lorsque l’utilisateur la branche sur son ordinateur, la clé va donc acheminer l’électricité vers ses condensateurs et attendre qu’ils soient totalement chargés pour renvoyer ensuite des décharges électriques en directement de la machine.

La seconde version ressemblait en tout point à la première, à un détail près. Elle n’utilisait pas le même voltage et elle fonctionnait ainsi en -220V, contre -110V pour le premier modèle.

Cette nouvelle version utilise pour sa part un voltage de -215V en sortie, avec une fréquence de charge/décharge comprise entre huit et douze pulsations par seconde.

Deux clés et plusieurs adaptateurs au choix

D’après sa fiche, elle serait 1,5 fois plus puissante que le modèle précédent et elle offrirait en outre des cycles trois fois plus rapides. Histoire d’en remettre une couche, ses concepteurs ont aussi fait en sorte d’améliorer sa résistance pour éviter qu’elle ne se fasse prendre à son propre jeu.

Mais ce n’est pas le pire. L’USB Killer se décline désormais en deux versions distinctes. La première s’adresse aux professionnels et elle est signée du logo de la marque. Ce n’est pas le cas de la seconde. Elle ressemble effectivement à n’importe quelle clé et elle n’en sera que plus redoutable. Le prix, lui, ne change pas et la clé est ainsi toujours proposée au même tarif, soit à 49,95 €.

Les concepteurs du produit ont poussé le vice assez loin et ils commercialisent ainsi en parallèle pas moins de trois adaptateurs différents : un micro USB, un Lighning et un USB Type-C. Il sera donc possible d’utiliser la clé pour cramer n’importe quel smartphone.

Quoi qu’il arrive, n’oubliez pas : il est préférable de ne jamais utiliser une clé USB sans en connaître la provenance exacte.