Lyrebird a créé un produit capable d’imiter n’importe quelle voix

Ce qu’a réalisé la startup québécoise Lyrebird relève d’un véritable exploit. Grâce à un algorithme, cette entreprise a créé un produit capable d’imiter la voix de n’importe qui en se basant uniquement sur un enregistrement audio d’une minute.

L’algorithme utilisé par Lyrebird est une interface de programmation applicative ou API qui peut synthétiser la voix d’un individu a l’aide d’un simple enregistrement.

Pour donner un avant-gout de ce que peut faire ce produit, Lyrebird a posté sur son site des clips audio qui imitent à la perfection les voix de personnalités comme Barack Obama, Donald Trump ou encore Hillary Clinton.

Toutefois, les avis sur ce produit sont mitigés. Selon certains, il pourrait être utilisé par des personnes à des fins malveillantes.

Un produit à usage multiple

Basé à Montréal, Lyrebird a indiqué que ce produit possède des usages multiples. Combiné à l’intelligence artificielle, il peut être utilisé comme assistant personnel, lecteur de livre audio, commande pour objets connectés ou synthétiseur de voix pour les personnes ayant un handicap.

Toutefois, de nombreuses personnes ont d’ores et déjà évoqué les risques liés à la mise à disposition d’un tel produit. Entre les mains de personnes mal intentionnées, cet outil pourrait être utilisé notamment pour la propagation de fausses informations.

Lyrebird se veut rassurant

Conscient des risques qu’implique l’utilisation de ce produit, la startup québécoise a tenté de rassurer l’opinion publique. Dans la section « éthique » de son site internet, la société a reconnu que sa nouvelle technologie a « soulevé quelques questions sociétales et pose la question de la manipulation aux fins de contrefaçon ou d’usurpation d’identité. »

Lyrebird a tenu à préciser qu’il mettait tout en œuvre pour éviter que de telles choses ne se produisent. « En révélant l’existence de cette technologie et en la rendant disponible, nous souhaitons conjurer l’apparition de tels risques. Nous espérons que le public prendra conscience qu’imiter une voix est devenu possible et que cela doit relativiser à l’avenir la valeur de preuve accordée aux enregistrements audio. »

A noter que l’entreprise permet aux internautes de se créer leur profil et de créer leur propre voix pour leur avatar. Elle a également mis en service une API pensée pour les développeurs.