Clicky

« Ma sorcière bien-aimée » va connaître un retour animé

Alors que M6 ne prend même plus la peine de la rediffuser dans sa case de la mi-journée, la série Ma sorcière bien-aimée va prochainement faire son retour sur le petit écran pour de nouveaux épisodes. Différence notable par rapport au matériel d’origine, cette nouvelle version sera animée.

Deux éléments permettent instantanément de se remémorer cette série télévisée diffusée pour la première fois sur les ondes françaises en 1966 : un mouvement de nez et un générique. Après un prologue de quelques minutes, Ma sorcière bien-aimée s’introduisait ainsi au travers de séquences animées, un luxe pour l’époque.

Un générique dans lequel on découvrait une sorcière qui, en faisant frétiller son nez, parvenait à réaliser moult tours. Le sel de la série résidait dans la discrétion dont devait faire preuve Samantha vis-à-vis des personnes extérieures à sa famille, sa mère Endora et sa fille Tabatha possédant ainsi, à la différence de son mari Jean-Pierre, des pouvoirs magiques difficilement explicables à autrui.

26 épisodes déjà prévus d’une série animée Ma sorcière bien-aimée

Nos confrères du Film français (article complet réservé aux abonnés) ont récemment rapporté que Ma sorcière bien-aimée va revenir à la télévision grâce au français GO-N Productions et au Canadien 9 Story Media Group. Dans leur annonce, Eric Garnet et Anne de Galard, cofondateurs de la première société impliquée, soulignent l’innovation représentée par le générique de la série originale.

Un style visuel qui ne devrait pas être compliqué à reproduire pour cette série animée, si toutefois il était conservé. Il est en tout cas vraisemblable que la mélodie du générique demeure, voire aussi, pourquoi pas, son arrangement classique. 26 épisodes de 22 minutes chacun ont d’ores et déjà été prévus et les adorateurs du couple formé à l’écran par Elisabeth Montgomery et Dick York devraient y retrouver quelques marques : « Nous nous réjouissons de travailler à l’adaptation en série animée de ce monument de la culture audiovisuelle mondiale. Tout y est : la magie bien sûr, une héroïne définitivement moderne, une direction artistique iconique, un humour pétillant et universel. »

C’est bien joli tout ça (et encore, c’est partir d’une pensée optimiste), mais aura-t-on droit après à un « revival » de Papa Schultz ?

Share this post