Clicky

MacBook Pro 2018 : en interne, Apple explique à quoi servent vraiment les membranes en silicone du nouveau clavier

À présent presque aussi siliconé qu’une star de télé-réalité, le clavier papillon du MacBook Pro 2018 aurait pour avantage – selon Apple – de faire nettement moins de bruit que son prédécesseur lors de la frappe. Un pieux mensonge de la firme à la pomme si l’on en croit un document transmis en interne aux employés chargés du SAV.

Découvert en avant-première par les spécialistes d’iFixit, l’ajout d’une membrane de silicone sous chaque touche de cette troisième version du clavier papillon, n’aurait pas pour seul objectif de le rendre plus silencieux. Si l’on en croit un document diffusé en interne par Apple (document leaké par MacRumors), le but de cette amélioration serait avant tout de limiter au maximum l’entrée de corps étrangers sous les touches. Un problème qui coûte actuellement très chez à Apple sur ses MacBook et MacBook Pro 2016 et 2017.

Si l’on demande à Apple pourquoi des membranes en silicone ont été ajoutées au clavier papillon, la firme répondra que c’est pour en limiter le bruit. Hum… Ce n’est pas tout à fait faux, mais ce n’est pas entièrement vrai non plus.

Si la nouvelle n’a rien d’une révélation fracassante en soi, c’est en réalité la communication d’Apple sur cette affaire qui laisse à désirer. Plutôt que de reconnaître que les claviers papillon sont particulièrement vulnérables aux petites crasses du quotidien – et que c’est pour cette raison que des membranes protectrices ont été ajoutées au nouveau clavier – la firme préfère se retrancher derrière l’argument d’un butterfly keyboard plus silencieux. En termes de comm’, on aura vu plus franc.

Apple marche sur des œufs avec ses claviers papillon

« Le clavier dispose de membranes installées sous chaque touche pour éviter l’entrée de débris dans le mécanisme papillon« , déclare Apple dans le document interne publié par MacRumors, « la procédure pour le remplacement de la barre d’espace a également été modifiée. La documentation pour les réparations et les vidéos de service seront disponibles lorsque les pièces détachées seront expédiées« , apprend-on également.

Il y a donc deux poids, deux mesures chez Apple. D’une part on explique au client que le nouveau clavier est plus silencieux (en se gardant bien de préciser pour quelle raison), et de l’autre on admet en interne que l’ajout de membranes sert avant tout à éviter l’entrée de débris dans le mécanisme.

Il faut dire que si la marque a finalement accepté de sortir de son déni en proposant une extension de garantie de 4 ans aux détenteurs de MacBook et MacBook Pro 2016 et 2017 (justement à cause de la gronde autour de touches bloquées, ou autres problèmes similaires), reconnaître publiquement que le clavier papillon méritait bien une amélioration conséquente est un pas que les équipes de Tim Cook ne semblent pas encore prêtes à franchir.

Pour l’instant – officiellement du moins – les deux premières versions du clavier papillon ne sont pas victimes d’un défaut de conception à grande échelle. Face à ses clients, la posture de la marque semble être de n’avoir rien vu, presque rien entendu, et pratiquement rien dit… Après tout, ça vaut toujours mieux qu’une action collective en justice, pas vrai ?

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.