Clicky

Magyarosuchus fitosi, un ancien prédateur entre le crocodile et le requin

En 1996, au sommet des monts de Gerecse, au nord de la Hongrie, un homme du nom de Fitos a découvert les restes d’un crocodile marin qui vivait du temps du Jurassique. L’ancienne créature marine montre de fortes ressemblances avec une espèce de crocodile terrestre de l’époque actuelle. Elle a récemment fait l’objet d’une étude approfondie. Les scientifiques ont établi qu’elle est maintenant vieille de 180 millions d’années.

L’animal a été baptisé Magyarosuchus fitosi, qui signifie « le crocodile hongrois de Fitos », en référence au nom de son découvreur. Les minutieux examens menés sur le fossile ont été effectués par une équipe internationale de scientifiques. Les chercheurs peuvent maintenant expliquer les liens de descendance entre les crocodiles terrestres et les créatures marines qui ressemblent aux requins.

Image credit: Marton Szabo.

Les résultats de l’étude ont été publiés le 10 mai 2018 dans la revue PeerJ.

Un chasseur de pleine mer

Les chercheurs estiment que l’endroit où le fossile du Magyarosuchus fitosi a été découvert était autrefois couvert par une partie de la Thétis. C’était une vaste étendue d’océan profonde d’au moins deux-cents mètres. Ils pensent que c’était le territoire de chasse de l’animal.

D’ailleurs, l’endroit repose actuellement sur un calcaire à ammonite, ce qui signifie que le milieu était autrefois habité par une communauté aquatique.

En observant le squelette de l’animal, les experts ont remarqué que sa vertèbre caudale est dotée d’une épine neurale allongée et saillante sur le dos. Comme les poissons, il dispose également d’une nageoire caudale.

Des crocodiles à queue de requin

Le fossile n’est pas resté intact, il était dépourvu de crâne au moment de la découverte. Le reptile marin était long de cinq mètres. Son corps était recouvert d’une armure d’ostéodermes (structures dans les couches dermiques de la peau).

Le Magyarosuchus fitosi ressemblait beaucoup à un crocodyliforme contemporain : le Pelagosaurus. Il s’agit d’un crocodile gracile avec un long museau qui se serait essentiellement nourrit de petits poissons et ne chassait pas dans les eaux profondes.

En outre, les chercheurs ont fait le lien entre le Magyarosuchus et ses descendants. Ces derniers sont des crocodiles pourvus d’une queue de requin comme Plesiosuchus manselli, Gracilineustes leedsi ou Cricosaurus suevicus.