Mais au fait, les zombies se décomposeraient-ils de la même manière que les humains?

Alors que les morts normaux restent immobiles et inoffensifs, les zombies sont agressifs, meurtriers et contagieux. De plus, alors que les cadavres suivent les étapes naturelles de la décomposition, les zombies semblent s’arrêter au stade primaire du processus.

Bien évidemment, les zombies ne sont pas réels. Toutefois, la comparaison est intéressante pour avoir une idée du degré de réalisme des séries comme Z-Nation ou The Walking Dead.

The Walking Dead : image 1

Crédits AMC

Les zombies ont une manière bien à eux de se décomposer. Dans The Walking Dead d’AMC, par exemple, ils arrivent toujours à marcher maladroitement malgré leur état et leur stade de pourriture avancé.

La plupart du temps, ils ont la peau rouge violacée, les yeux exorbités et la bouche desséchée.

D’après Melissa Unfred, directrice d’une entreprise de pompes funèbres basée au Texas, spécialisée dans les sépultures naturelles, les zombies semblent rester aux premiers stades de la décomposition. Ils évitent ainsi celui du gonflement.

La réalité est une tout autre histoire

La première étape de la décomposition naturelle est la lividité cadavérique, indiquant le déplacement passif du sang vers la partie du corps la plus proche du sol. Elle commence dès que le cœur arrête de pomper. Ainsi, si les zombies étaient réels leur corps ne serait plus aussi ensanglanté.

Environ six heures après le décès, « il est presque impossible de fermer les yeux ou la bouche », a déclaré Unfred à Live Science.

Ensuite, 24 heures après la mort de la personne, le quadrant inférieur droit de son corps prend une couleur bleu-vert. Celle-ci est due à l’agglomération des bactéries du pancréas sur les tissus intestinaux. Puis, la peau prend « un motif marbré vraiment intéressant, ce qui est en fait très joli », a souligné Unfred.

Les zombies devraient aussi avoir le corps gonflé

La prochaine étape est le gonflement. Il est dû à la libération des gaz piégés dans l’intestin par les bactéries du corps. Unfred a précisé que ce processus concerne tous les animaux morts et dépend de l’environnement où se situe le cadavre. Dans certains cas, le corps peut même éclater.

Peu de temps après, un liquide commence à sortir des pores et la peau perd son hydratation. Cet aspect est toutefois bien reproduit chez les zombies de The Walking Dead.

Par ailleurs, les tissus du corps commencent à se détacher des os. Puisque les tendons ne rattachent plus les muscles au squelette, il serait impossible pour un mort de se déplacer. « S’ils commençaient à courir, je pense que leurs jambes s’envoleraient », a affirmé Unfred avec humour.

Elle pense que les zombies devraient aussi avoir le corps gonflé, « ce serait un peu plus horrible. »

Mots-clés biologie