Mais où est la Surface Mini ?

Microsoft a frappé un grand coup hier soir en levant le voile sur la Surface Pro 3, une machine hybride capable de faire office d’ordinateur portable ou de tablette tactile, au choix. Le tout avec un écran plus grand et mieux défini, histoire d’en rajouter une couche. Jolie bête, c’est certain, mais cette fameuse conférence de presse a laissé comme un goût d’inachevé. Pourquoi ? Parce que la firme devait aussi présenter un autre terminal, soit la très attendue Surface Mini. Et autant dire que pas mal de gens se demandent où est passée cette dernière.

Bloomberg, de son côté, a contacté ses sources pour tenter d’en apprendre un peu plus sur le sujet. Cette initiative a apparemment été couronnée de succès, pour notre plus grand bonheur.

Surface Mini

D’après ces mystérieux informateurs, Microsoft était censé lever le voile sur la Surface Mini hier soir, mais Satya Nadella et Stephen Elop ont finalement décidé de ne rien en faire. Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu’ils ont estimé que le produit n’était pas assez bon pour être mis en vente.

Il faut effectivement rappeler que la firme a essuyé un échec cuisant lors de la commercialisation de la Surface RT, avec un nombre d’invendus des plus conséquents. Ses deux nouvelles têtes d’affiche semblent bien décidé à ne pas reproduire les erreurs du passé, et cela se comprend aisément.

Attention cependant car ces derniers ne compteraient pas en rester là. En réalité, ils auraient même demandé à leurs ingénieurs de revoir leur copie et de continuer à travailler sur la Surface Mini. C’est en tout cas ce qu’aurait laissé entendre Panos Panay, responsable de la division Surface.

Et en même temps, l’arrivée de cet appareil au catalogue de la firme lui permettrait de couvrir tous les besoins, et donc de séduire un public plus large : la Surface Mini pour les nomades, la Surface pour les particuliers et la Surface Pro pour les professionnels, ou les utilisateurs les plus exigeants. Oui, une telle offre ne manque pas de sens, mais il faudrait peut-être aussi que Microsoft se détourne de Windows RT, au profit d’un Windows 8.x.

Parce que bon, si la Surface RT ne s’est pas bien vendue, c’est aussi à cause de son système d’exploitation, beaucoup trop limité.