Malaysia Airlines : la trajectoire des avions bientôt suivie par satellite

Trois ans après la mystérieuse disparition du Boeing 777 du vol MH370, la compagnie Malaysia Airlines a décidé d’utiliser une nouvelle technologie satellitaire qui lui permettra de suivre en temps réel la trajectoire de ses avions partout dans le monde. Pour ce faire, elle a signé un accord avec FlightAware, Sitaonair et Aireon, des sociétés d’envergure qui l’accompagneront dans la mise en place et le développement du projet.

Après avoir pris son envol depuis l’aéroport de Kuala Lumpur le 8 mars 2014, le vol MH370 survolait la mer d’Andaman lorsqu’il a fait signe pour la dernière fois. Depuis, il n’a laissé aucune trace à part quelques fragments retrouvés sur les côtes. Jusqu’à aujourd’hui, impossible de retrouver l’épave, les boîtes noires et les dépouilles de toutes les personnes qui étaient à bord.

Malaisia Airlines

D’après les suppositions, l’avion se serait écrasé dans l’océan, mais personne ne sait ce qu’il s’est réellement passé tout au long du trajet.

Des accords prometteurs pour la réussite du projet

Ce scénario a beaucoup éprouvé Malaysia Airlines. Pour éviter qu’un tel accident ne se reproduise, la compagnie a conclu un accord avec Aireon. Celui-ci repose sur la mise en œuvre un réseau de satellites avec Iridium, un réseau qui permettra de pister à tout instant des appareils équipés d’un récepteur ADS-B.

La compagnie a aussi signé avec FlightAware et Sitaonair qui agiront en tant que partenaires du projet. Le premier comblera les données ADS-B fournies par Aireon avec des données provenant de plusieurs sources dans le monde entier. Ces données seront ensuite ramenées au sein du système de suivi des vols AIRCOM de Sitaonair.

Une mesure drastique pour éviter le pire

Selon Bloomberg, Malaysia Airlines est la première compagnie aérienne à franchir le pas. La plupart des vols internationaux font déjà recours au système ADS-B permettant aux tours de contrôle au sol de suivre la trajectoire des avions dans les airs. Cependant, cette solution ne permet pas un suivi en quasi-temps réel.

C’est pour cette raison que la compagnie Malaysia Airlines a décidé de créer un système qui, selon Paul Gibson, permettrait de connaitre l’altitude, le cap et la vitesse de tous les avions de sa flotte minute par minute.

En cas de problème, elle sera donc tout de suite alertée et les secours pourront vite réagir.

Mots-clés aviationgps