Malgré ses iPhone 7 RED et SE, Apple perd des parts de marché

Malgré le lancement récent de ses iPhone 7 RED et SE (nouvelle version), Apple n’est pas parvenu à profiter de la croissance globale du marché sur le Q1 de 2017 (+ 4.3 %). Pire, la firme de Cupertino pique légèrement nez par rapport à l’an passé sur le plan des parts de marché (14.9% contre 15.4%, soit -0.5%).

C’est en tout cas ce que démontrent les chiffres dévoilés hier par l’incontournable IDC (International Data Corporation) pour le premier trimestre de 2017. Apple peut toutefois se rassurer : Samsung, son principal concurrent, est dans une situation similaire affichant un pourcentage de parts de marché en léger retrait vis-à-vis du Q1 2016 (- 1%). La firme coréenne a cependant l’épisode fâcheux du Galaxy Note 7 à mettre en avant pour sa défense, les conséquences de cet échec étant encore palpables.

apple-iphone

Les chiffres de l’IDC sont tombés, et il ne sont pas en faveur de la firme de Cupertino, qui – malgré ses iPhone 7 RED et SE – a perdu des parts de marché.

Le bilan n’est toutefois pas complètement négatif pour Apple qui profite malgré tout d’un volume d’exportation en légère augmentation, avec 51.6 millions d’unités exportées contre 51.2 l’an passé à la même période (soit une hausse timide de 0.8%). Des données que Samsung parvient de son côté à maintenir avec ses 79.2 millions d’unités expédiées. Un chiffre parfaitement identique à celui de l’année dernière.

Apple et Samsung stagnent, leurs concurrents chinois se développent

Une fois n’est pas coutume, la croissance est présente chez les trois principaux constructeurs chinois. Huawei, Oppo et Vivo profitent ainsi d’augmentations assez nettes de leurs parts de marché (respectivement +1,4%, +1.5% et +0.8%), mais aussi de leurs volumes d’expédition.

Ainsi, malgré le semi-échec du Mate 9 aux États-Unis Huawei continue d’accroître sa présence en occident, tandis qu’Oppo et Vivo peuvent dire merci aux pays émergents d’Asie et d’Afrique : leurs principaux marchés à l’international (les trois marques tirant toujours le gros de leurs pourcentages du marché chinois).

Naturellement Apple espère faire mieux à l’avenir, et la firme a effectivement des raisons d’y croire puisque les analystes s’accordent pour dire que ces résultats moroses sont le fruit de l’attente générée par l’iPhone 8. Espérons donc que la société de Tim Cook saura tirer cela à son avantage en sortant un nouvel iPhone réellement novateur.

Une huitième itération du smartphone star de Cupertino qui ne devrait toutefois pas débarquer avant le troisième trimestre 2017, ce qui n’est pas forcément encourageant pour le Q2 qui s’annonce…

chiffres IDC

Chiffres IDC

Mots-clés appleiphone