Clicky

Malgré un marché en déclin, Huawei continue de gagner du terrain sur le smartphone

Sur un marché du smartphone en déclin, Huawei et Xiaomi progressent tandis que Samsung maintient son rang de leader mondial, avec 20.3% de parts de marché. Ces informations parviennent jusqu’à nous grâce au baromètre trimestriel d’IDC. On y découvre, sur le troisième trimestre 2018, des ventes en sérieuse perte de vitesse avec « seulement » 355,2 millions d’unités écoulées sur ce trimestre, soit une baisse de 6% vis-à-vis de l’année dernière sur la même période. Ce ralentissement notable des ventes, observé sur 4 trimestres consécutifs, ne suffit toutefois pas à refréner l’insolente progression de Huawei.

La firme chinoise, qui est parvenue à devancer Apple il y a quelques mois, garde ainsi sa deuxième place au rang des plus gros constructeurs de smartphones avec 14,6% de parts de marché. On apprend qu’elle est parvenue à écouler, toujours sur ce second trimestre 2018, pas moins de 52 millions de mobiles. Un chiffre en hausse de 32.9% sur un an, obtenu suite aux bonnes performances de sa gamme P (retrouvez notre test du P Smart ici) et de son récent triptyque de Mate 20. Honor, la filiale de Huawei destinée à la jeunesse, aurait également contribué à ce succès en réalisant de belles ventes sur de nombreux marché, précisent les analystes d’IDC dans leur compte rendu.

Les chiffres d’IDC sont tombés pour le troisième trimestre 2018. L’état des lieux du cabinet d’analyse pointe vers un marché du smartphone en net ralentissement, compensé par une forte poussée de Xiaomi et Huawei.

Pour sa part, Apple se stabilise en occupant 13.2% du marché grâce à ses 46,9 millions d’iPhone vendus sur ce Q3 2018. Un chiffre en légère augmentation par rapport à l’an dernier (0,5% seulement) que l’on ne pourra bientôt plus connaître, Apple ayant récemment pris la décision de ne plus dévoiler que son chiffre d’affaires trimestriel.

Samsung : l’indétrônable qui peine sur l’entrée et le milieu de gamme

Avec 72,2 millions de smartphones vendus, Samsung conserve sans difficulté particulière son statut de numéro 1, mais les failles du constructeur en matière de stratégie sur l’entrée et le milieu de gamme tendent à fragiliser sa position sur le marché. IDC relève ainsi des ventes en baisse de 13,4% vis-à-vis de 2017, et ce en dépit d’un Galaxy Note 9 qui parvient à s’écouler très convenablement.

Pour ne pas céder face à la concurrence chinoise, Samsung doit faire mieux sur les mobiles abordables, moteur de croissance notamment dans les pays asiatiques. Pour y parvenir, le constructeur prévoit d’augmenter la production de smartphones à bas prix (moins de 250 dollars). En juillet dernier, annonce était ainsi faite de l’ouverture, en Inde, d’une nouvelle usine essentiellement dévolue à cette tâche.

Et il est clair que sur l’entrée et le milieu de gamme, Samsung a fort à faire. Outre la présence de Huawei sur ce segment, Xiaomi continue d’y donner de la voix. À titre indicatif, « L’Apple chinois » est ainsi parvenu à écouler 34.3 millions de smartphones sur le Q3 2018. De quoi lui permettre de signer une progression dévorante de 21.2% en un an. Du point de vue de Samsung, l’horizon se dégage toutefois (un peu) du côté de Oppo, qui décline de son côté de 2.1% par rapport au Q3 2017 avec tout juste 29.9 millions d’appareils distribués.

Nathan

Breton (presque) pure souche, Nathan est un nerd mordu d'Histoire avec un grand H et de Rock avec un grand R. Selon lui, en matière de musique, plus c'est vieux... mieux c'est.