Mark Zuckerberg veut la fusion des messageries WhatsApp, Messenger et Instagram

C’est une rumeur que beaucoup redoutaient : les trois messageries de Facebook vont fusionner pour ne former qu’un. C’est lors d’une présentation des résultats financiers du réseau social que le big boss de ce dernier a confirmé que WhatsApp, Messenger et Instagram allaient devenir une seule et même entité. Autant dire que Mark Zuckerberg risque d’agacer plus d’un utilisateur. Et pour cause : dans le cas de WhatsApp, les données sont chiffrées, permettant une relative protection. Que va donc devenir cette fonction appréciée des utilisateurs face à un Messenger qui demande votre véritable identité et un service comme Instagram laissant peu de place aux données chiffrées ?

Sans oublier que Facebook a été de nombreuses fois entaché par des scandales liés à la vie privée de ses utilisateurs. Autant dire que l’opération s’avère compliquée pour Mark Zuckerberg.

Mark Zuckerberg

C’est BGR qui nous en révèle plus à propos de cette fusion tandis que 20 Minutes évoque une fusion faisant la part belle à la « rapidité, la simplicité, la fiabilité et la vie privée ».

Une fusion qui a de quoi inquiéter

C’est lors des résultats financiers de Facebook pour le dernier trimestre que Mark Zuckerberg s’est exprimé à propos d’une rumeur persistante : la fusion des messageries Messenger, Instagram et WhatsApp.

Dans le cas du dernier cité, l’accent est mis sur les données chiffrées et la protection de la vie privée des utilisateurs. Autant dire que l’inquiétude est de mise avec des messageries qui semblent moins protégées comme Messenger et Instagram.

La fusion devrait permettre, à un utilisateur de WhatsApp par exemple, d’échanger avec un autre de Messenger ou Instagram sans même passer par les applications. Une sorte de fusion de la base de données des utilisateurs pour former une seule et même entité. Comme expliqué précédemment, Mark Zuckerberg souhaite créer « les meilleures expériences de messagerie possibles » – des propos relayés par 20 Minutes.

Reste à savoir si, dans le cas d’un utilisateur de WhatsApp conversant avec un autre d’Instagram, les données resteront chiffrées – ce que cherchent la plupart avec l’application de messagerie premièrement citée. Cette opération de Mark Zuckerberg est en tout cas très dangereuse. Plusieurs scandales sur la vie privée des utilisateurs ont entaché son année 2018, tout comme un certain manque de transparence.

La fusion aurait lieu en 2020.