Clicky

Mars 2020 s’est trouvé sa destination

Mars abrite-t-elle la vie ? C’est possible. Entre les matières organiques présentes dans son sous-sol et les traces de méthane repérées dans son atmosphère, la planète rouge semble être en mesure de soutenir la vie. Toutefois, pour le moment, nous n’avons aucune preuve de l’existence d’une quelconque forme de vie extraterrestre.

La NASA a cependant la ferme intention de corriger le tir et elle travaille ainsi depuis plusieurs années sur une mission encore plus ambitieuse que les précédentes : Mars 2020.

Mars

Planifiée pour 2020, cette mission consistera à poser sur la surface de la planète rouge un nouveau rover chargé de remplir cinq objectifs.

Mars 2020, une mission très ambitieuse

Mars 2020 aura ainsi pour but premier d’explorer un environnement susceptible d’avoir accueilli la vie. L’idée étant notamment de reconstituer l’histoire géologique de la planète.

Le rover ne se limitera cependant pas à ces seuls travaux et il sera également chargé de rechercher des signatures pouvant appartenir à une forme de vie primitive martienne. En parallèle, il aura aussi pour mission de collecter plusieurs échantillons et de les stocker à l’abri. La NASA lancera par la suite une autre mission visant à récupérer ces échantillons pour les rapporter ensuite sur notre planète.

Mais ce n’est pas tout. Mars 2020 a aussi pour but de préparer les futures missions martiennes habitées en récoltant le maximum de données sur la planète rouge et son atmosphère. Enfin, pour finir, le rover devra étudier la poussière présente sur le sol martien afin de déterminer si elle représente ou non un risque pour les futurs colons.

La mission s’est trouvé sa destination

Compte tenu des objectifs de la mission, il était indispensable d’accorder le plus grand soin au choix de la zone d’atterrissage du rover. La NASA a donc dressé une liste de soixante régions susceptibles de convenir à la mission. Après plusieurs mois passés à les étudier et à les confronter, l’agence spatiale américaine a finalement jeté son dévolu sur le cratère Jezero.

Ce choix n’est évidemment pas anodin. Le cratère en question a été occupé durant les jeunes années de la planète par un lac permanent et il comporte des traces de plusieurs deltas. Si une forme de vie primitive doit réellement se cacher sur la planète rouge, alors elle a de fortes chances de se trouver à cet endroit compte tenu de la topologie des lieux.

D’autant que le cratère de Jezero a un autre avantage : il comporte en tout pas moins de cinq différents types de roches. Des roches parmi lesquelles se trouvent notamment des argiles et des carbonates. C’est ce qui fait de lui le candidat idéal pour cette mission de grande envergure.

Mots-clés mars

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.