Clicky

Mars : des « araignées de carbone » immortalisées par MRO

La NASA a plusieurs sondes placées dans l’orbite de Mars et l’une d’entre elles a pris en photo un spectacle pour le mois étonnant. En passant au-dessus du Pôle Sud de la planète rouge, MRO a en effet pris en photo des « araignées de carbone ».

Mars Reconnaissance Orbiter a été lancée durant l’été 2005 et elle s’est insérée dans l’orbite martienne en mars de l’année suivante.

Araignées Mars

Le principal objectif de cette sonde était de cartographier la surface de Mars en s’appuyant sur un télescope spécialement conçu pour cet usage.

MRO, une sonde promise à un bel avenir

Grâce à HIRISE, MRO est en effet en mesure d’obtenir des images très détaillées avec une résolution atteignant les 20 ou 30 centimètres.

La sonde a permis de nombreuses découvertes et elle nous a notamment aidés à déterminer le volume de la calotte polaire de Mars ou encore à détecter des poches de glace située dans des cratères de la planète.

À la base, la mission était censée se terminer en décembre 2008, mais la NASA a choisi de l’étendre à plusieurs reprises. MRO devrait ainsi prendre sa retraite en 2020.

Entre temps, la sonde continue à photographier la surface de Mars et elle a précisément pris un nouveau cliché du pôle sud de la planète le 13 mai. Très intéressante, l’image met en lumière d’étranges dépôts de glace de dioxyde de carbone ressemblant à des araignées.

L’existence de ces dépôts est connue de longue date et nous avons même identifié le processus de leur formation.

Les araignées martiennes, un phénomène connu de longue date

Le phénomène survient ainsi chaque printemps. Lorsque la calotte carbonique de la planète rouge se met à fondre, elle provoque en effet une érosion au niveau des roches. Cette dernière prend alors la forme de ce que la NASA appelle des terrains aranéiformes… et donc des dépôts noirs en forme d’araignée.

Il faut d’ailleurs savoir que ce nom a été trouvé par Candice Hansen, une chercheuse travaillant pour l’Institut de Science Planétaire de l’agence.

En observant ces structures pour la toute première fois, elle a immédiatement établi un parallèle avec les araignées.

Plus concrètement, ces dépôts se présentent sous la forme de craquelures partant d’un seul et unique point, un peu à la manière de pattes d’araignée. Lorsque la calotte polaire commence à fondre, elle passe de l’état solide à l’état gazeux et c’est précisément cette transformation qui provoque l’érosion des roches et la naissance de cet étonnant motif.

Il faut d’ailleurs rappeler que les « araignées » de Mars ne sont pas les seuls motifs étranges recensés à la surface de Mars. Les dunes fantômes fascinent elles aussi de nombreux chercheurs à travers le monde.

Mots-clés astronomiemars

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.