Mars : des chercheurs pensent savoir où chercher des traces de vie

Mars fascine la communauté scientifique depuis de longues années maintenant et les missions spatiales menées par les agences durant cette dernière décennie nous ont aidés à mieux comprendre la planète. Toutefois, il reste encore quelques inconnues dans l’équation et de nombreuses personnes se demandent ainsi si elle a réellement abrité la vie à un moment de son histoire.

Il est impossible de répondre à cette question pour le moment, mais des scientifiques américains travaillant pour l’Université du Texas à Austin ont une idée assez précise de l’endroit où chercher des traces de vie.

Vie Mars

Des chercheurs américains pensent savoir où chercher des traces de vie sur Mars.

Après avoir analysé en détail les différents relevés topographiques effectués par les sondes en orbite autour de la planète rouge, les chercheurs ont effectivement repéré une étrange dépression.

Des chercheurs américains ont trouvé une étrange dépression sur Mars

En l’observant de plus près, ils ont réalisé que le bassin en question était parsemé de plusieurs cratères.

Ils ont commencé par penser que ces derniers avaient été formés par des météorites, mais ils se sont rapidement rendu compte que c’était impossible. En réalité, d’après leurs analyses, ces cratères se seraient créés suite à une activité volcanique intense dans la région.

Mais ce n’est pas tout, car en observant attentivement les images transmises par les sondes placées dans l’orbite de la planète, ces chercheurs ont remarqué que ces cratères abritaient des cuvettes de glace relativement proches de celles que l’on retrouve sur notre propre planète en Islande ou au Groenland.

La fine équipe en a donc déduit que ces fameux cratères étaient autrefois les points les plus chauds de la planète rouge et que la lave et la glace auraient fini par se mélanger lorsque l’activité volcanique de Mars a commencé à baisser.

Certains cratères de Mars abritent peut-être la vie

Joseph Levy, le principal signataire de l’étude, pense que ces cratères réunissent toutes les conditions nécessaires à l’apparition de la vie, à savoir l’eau, la chaleur et les nutriments essentiels. D’après lui, si l’espèce humaine doit réellement chercher des traces de vie sur la planète, alors elle aurait tout intérêt à commencer par cette région.

Pour l’heure, seules deux dépressions de ce type ont été détectées à la surface de la planète. La première se trouve à l’intérieur d’un cratère situé sur le bord de la Hellas Planitia, et donc dans l’hémisphère sud de la planète. La seconde est située pour sa part dans un autre bassin géant et plus précisément dans Utopia Planitia.

La NASA n’a fait aucun commentaire pour le moment. Il faut d’ailleurs rappeler que l’agence spatiale américaine envisage de lancer une nouvelle mission vers la planète rouge en 2020 pour tenter de trouver des traces de vie cette fois.