Clicky

Mars en proie à une gigantesque tempête, Opportunity en danger

Mars n’est pas le meilleur endroit où passer ses vacances. Les températures à sa surface sont extrêmement basses, l’eau extrêmement rare, l’atmosphère irrespirable et l’absence de magnétosphère l’expose directement aux radiations. Depuis environ une semaine, la planète rouge est également en proie à une violente tempête, une tempête recouvrant près d’un quart de la surface de la planète. La NASA a pris des photos.

Mars est souvent vu comme le second berceau de l’humanité et de nombreux acteurs du marché aérospatial – agences gouvernementales incluses – ont ainsi l’intention d’établir une colonie durable à sa surface.

Opportunity Mars

La tâche s’annonce bien entendu ardue et les premiers colons devront ainsi faire face à de nombreux défis difficiles à surmonter.

Mars frappée par une violente tempête

Les températures extrêmes en font partie, au même titre que l’absence d’oxygène ou encore les radiations, mais il faudra également composer avec les terribles tempêtes s’abattant de temps à autre sur la planète rouge.

Or justement, Mars est en proie à une nouvelle tempête depuis une semaine maintenant et cette dernière a vraisemblablement pris beaucoup d’ampleur ces dernières heures. D’après les données recueillies par la NASA, elle s’étendrait ainsi sur près d’un quart de la planète et il s’agirait de ce fait de la plus grosse tempête relevée par nos instruments.

C’est un problème, et pas uniquement pour les raisons que vous pensez. Mars étant recouvert de poussière, cette tempête a pour effet d’obscurcir le ciel et les zones touchées sont ainsi désormais recouvertes d’un voile opaque empêchant le passage des rayons de notre étoile.

Opportunity, de son côté, se trouve au beau milieu de la région touchée et ses panneaux ne sont donc plus en mesure de profiter de l’énergie solaire. Face à la situation, le rover a limité au maximum le fonctionnement de ses systèmes, mais il a tout de même pu prendre quelques photos avant de suspendre ses différents services.

Le niveau d’obscurcissement du ciel à mesure de l’avancée de la tempête.

Opportunity en danger

Des photos récupérées et partagées ensuite par la NASA.

De leur côté, les ingénieurs de l’agence semblent inquiets et ils ne savent pas si Opportunity sera en mesure de poursuivre ses activités après  la tempête. Ils craignent en effet que la poussière finisse par former une croûte sur les panneaux photovoltaïques du rover, ce qui aurait pour effet de le couper de sa seule et unique source d’énergie.

La NASA a tenté de contacter Opportunity un peu plus tôt dans la semaine, mais le rover ne leur a pas répondu. D’après l’agence, cette absence de réponse s’expliquerait par le faible niveau de charge de ses batteries.

Pour tenter d’éviter le pire, les ingénieurs de l’agence spatiale ont bien entendu éteint tous les sous-systèmes du rover, à l’exception de l’horloge de mission puisque cette dernière est utilisée par l’ordinateur de bord pour mener ses opérations de maintenance.

Fort heureusement, Curiosity n’est pas menacé par cette tempête. Contrairement à son lointain cousin, le rover fonctionne en effet à l’énergie nucléaire et il se trouve en plus dans une zone un peu plus dégagée.

La carte mondiale de Mars

Mots-clés mars

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.