Clicky

Mars et l’histoire fascinante des dunes fantômes

Mars fascine les astronomes et les planétologues depuis des décennies. Les agences spatiales mondiales ont envoyé quantité de sondes et de rovers sur place pour obtenir le plus de données possible au sujet de la planète et les investissements consentis semblent porter leurs fruits.

La NASA a en effet annoncé le mois dernier avoir découvert des traces de matières organiques sur la planète rouge.

Dunes Fantômes Mars

Voici à quoi ressemblent les dunes fantômes de Mars.

Cette découverte de premier ordre représente une étape importante dans notre recherche d’une forme de vie extraterrestre.

Mars, une planète fascinante

Ce n’est cependant pas la seule découverte faite sur la planète rouge.

En observant les photos prises par nos sondes, les scientifiques ont découvert en 2016 des centaines de fosses en forme de croissants sur Mars.

D’après une nouvelle étude réalisée par une équipe scientifique composée de chercheur de l’Université de Washington à Seattle, ces fosses seraient en réalité des dunes fantômes, et donc les restes d’anciennes dunes martiennes. Des dunes immenses et très anciennes. Leur formation remonterait en effet à plusieurs milliards d’années.

Ce détail est évidemment loin d’être anodin. Selon l’étude menée par ces mêmes chercheurs, ces dunes fantômes seraient en mesure de nous révéler de nombreuses informations au sujet des jeunes années de la planète. Logique, puisque leur courbure résulte de la direction des anciens vents dominants qui balayaient sa surface.

Or justement, d’après les analyses menées par l’équipe, la courbure de ces dunes fantômes prouve que le vent sur Mars était très différent à l’époque.

Les dunes fantômes, des témoins du lointain passé martien ?

Ce point a son importance. En comprenant les changements survenus dans le passé de Mars, les chercheurs pourront également reconstituer le voyage accompli par les sédiments présents à la surface de la planète durant cette lointaine période.

C’est en tout cas la thèse avancée par Mackenzie Day, une géomorphologue planétaire travaillant pour l’établissement :

« Le fait que le vent était différent [à l’époque] nous indique que les conditions environnementales sur Mars ne sont pas statiques sur de longues périodes. Elles ont changé au cours des deux derniers milliards d’années et c’est quelque chose que nous devons savoir sur la géologie de [la planète]. »

David Catling, le co-auteur de l’étude et un astrobiologiste de l’Université, a porté son attention sur 480 fosses présentes dans Notcis Labyrinthis, un relief en forme de canyons situé dans le quadrangle de Phoenicis Lacus. intrigué, le chercheur a été un peu plus loin et il a ainsi découvert trois cents fosses en forme de croissants situés cette fois à Hellas Planitia, un cratère de 2700 kilomètres vieux de 4 milliards d’années.

En croisant les données de ces reliefs et en les croisant avec les caractéristiques de notre propre planète, les scientifiques ont réalisé que ces dunes ressemblaient beaucoup aux dunes de Barchan, des dunes présentes à la fois sur Terre et sur Mars.

Le meilleur endroit où chercher des traces de vie

C’est précisément ce qui leur a permis de déterminer que ces reliefs insolites étaient en réalité les restes d’anciennes dunes formées par les vents martiens.

D’après Day et Catling, ces dunes se seraient formées à la fin de l’héspérie ou au début de l’amazonie et elles auraient donc deux milliards d’années. Or justement, à cette époque, Mars ne ressemblait en rien à la planète que nous connaissons et sa surface abritait ainsi de l’eau et des volcans actifs.

D’après Mackenzie Day, plusieurs canyons remplis d’eau se trouvaient à proximité de ces dunes. Il est donc possible qu’une partie de cette eau ait fini par atteindre le champ de dunes.

Si tel est le cas, alors ces dunes pourraient potentiellement abriter des signatures moléculaires d’anciennes formes de vie. Les chercheurs pensent de ce fait que les agences spatiales devraient porter toute leur attention sur cette zone durant leurs futures missions.

Mots-clés espacemars

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.