Clicky

Mars : il va falloir creuser pour trouver des traces de vie extraterrestre

Mars fascine, Mars passionne, Mars fait rêver et cela ne date évidemment pas d’hier puisque toutes les agences spatiales mondiales ont les yeux rivés sur la planète rouge depuis les années 90. La NASA a d’ailleurs envoyé plusieurs rovers sur place dans l’espoir d’en apprendre un peu plus sur l’histoire de la planète et de trouver des traces de vie extra-terrestre.

Ces missions nous ont beaucoup appris sur Mars, c’est certain, mais les robots de l’agence n’ont trouvé aucune forme de vie sur la planète pour le moment, au grand damn de tous les chasseurs d’aliens.

Vie sur Mars

S’il y a de la vie sur Mars, alors elle doit être enfouie profondément dans le sol.

Le Dr Alexander Pavlov, un expert de l’agence, pense savoir pourquoi et l’explication tient finalement en deux mots : rayons cosmiques.

L’extrême dangerosité des rayons cosmiques

L’espace est un endroit assez hostile, et pas uniquement à cause de l’absence d’oxygène. En réalité, lors de leurs missions, les astronautes doivent aussi se méfier des débris spatiaux et de tous les corps se déplaçant à travers le système solaire.

Mais les hommes de l’espace doivent aussi faire face à un autre ennemi particulièrement dangereux : les rayonnements.

Si vous n’êtes pas familier de la chose, alors sachez qu’ils ont été découverts en 1900 grâce aux travaux de Charles Thomson Rees Wilson. Ces rayonnements sont en réalité des flux de noyaux atomiques et de particules de haute énergie circulant dans le vide spatial.

Des flux qui peuvent interférer avec l’ADN mais aussi traverser la roche, les bâtiments et même les sols.

Ils sont très dangereux pour l’homme, bien sûr, et ils peuvent ainsi casser l’ADN, causer des cancers et même provoquer des malformations génétiques. Fort heureusement pour nous, l’atmosphère de notre planète bloque ces rayonnements et elle les empêche de nous atteindre.

L’atmosphère de notre planète nous protège de ces rayonnements

Mars n’a pas cette chance en revanche et cela veut dire que la planète est constamment exposée à ces fameux rayons cosmiques. Et c’est un véritable problème car une exposition à haute dose provoque la destruction des acides aminés.

Selon Pavlov, c’est donc pour cette raison que Curiosity et les autres rovers de la NASA n’ont encore découvert aucune trace de vie extra-terrestre à la surface de la planète.

Qu’est ce que ça veut dire ? Tout simplement qu’il va falloir creuser un peu pour espérer trouver des formes de vie sur Mars. Toujours selon notre spécialiste, il faudrait même forer à une profondeur de deux mètres pour espérer trouver des acides aminés.

Notez d’ailleurs que Pavlov a publié les résultats de son étude en ligne. Le document est disponible à cette adresse, au format PDF.