Clicky

Mars : il y a de la glace dans les profondeurs de la planète rouge

Mars est étudiée depuis plusieurs décennies, mais la planète rouge n’a visiblement pas encore révélé tous ses secrets. Des chercheurs ont en effet découvert récemment que les profondeurs de la planète abritaient de très importantes quantités de glace.

Pour faire cette découverte, les scientifiques en charge de l’étude ont fait appel aux nombreuses données recueillies par Mars Reconnaissance Orbiter.

Mars

Lancée en août 2005, cette sonde s’est insérée dans l’orbite martienne l’année suivante afin de cartographier sa surface.

Mars abrite de grandes quantités de glace

Grâce à ses instruments, la sonde a permis à la NASA de déterminer le volume de la calotte polaire de Mars, mais également de détecter de la glace présente dans certains de ses cratères.

La mission de la sonde était censée se terminer en décembre 2008, mais l’agence spatiale américaine a choisi de la prolonger de sept ans.

Colin Dundas, un géologue travaillant pour l’US Geological Survey à Flagstaff en Arizona, s’est découvert une véritable passion pour cette sonde et pour ses relevés. Il a en effet pris l’habitude d’inspecter quotidiennement une douzaine d’images transmises par MRO.

Un matin, en regardant les dernières photos transmises par la sonde, l’homme a aperçu comme un reflet bleuté au niveau d’une falaise abrupte. Intrigué, le géologue a poussé plus loin ses investigations et il a alors réalisé que ce reflet était en réalité provoqué par de la glace.

Galvanisé par cette improbable découverte, Dundas a tout de suite monté une équipe et il a alors entrepris d’analyser les autres relevés de la sonde. Contre toute attente, les scientifiques ont réalisé que ces couches de glace étaient relativement courantes sur la planète rouge.

Une découverte susceptible de tout changer

Si l’on en croit les résultats de l’étude, des résultats publiés dans Science, alors Mars abriterait un nombre considérable de réservoirs de glace, des réservoirs situés le plus souvent à un ou deux mètres de profondeur.

Ce n’est pas la première fois que nos instruments repèrent des poches de glace sur la planète rouge, bien entendu, mais ces couches ont une particularité extrêmement intéressante : elles sont très accessibles.

Ce détail est évidemment loin d’être anodin. Pour établir une colonie durable sur la planète, nous aurons en effet besoin de beaucoup d’eau pour nous sustenter, mais aussi pour pouvoir créer de l’oxygène ou du combustible.

En outre, ces couches de glace pourraient également nous en apprendre un peu plus sur l’histoire de la planète. Scott Hubbard, un spécialiste des sciences spatiales travaillant pour l’Université Stanford à Palo Alto, pense en effet que le forage d’un de ces gisements nous aiderait à mieux comprendre le climat martien passé.

Mots-clés astronomiemars

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.