Mars : les souterrains de la planète rouge plus propices à la vie

Mars est maintenant une planète sèche et froide, mais pour ce qui est de savoir si elle a un jour abrité la vie, la question reste posée.

Sur Terre, les zones qui abritaient jadis de longues étendues d’eau asséchées ont été une source précieuse de preuves de la vie ancienne et, pour cette raison, ces zones ont été la base de recherches sur la vie martienne ancienne. Mais un article publié récemment dans Nature Geoscience dit que ce n’est peut-être pas le meilleur endroit où regarder.

Mars

Avons-nous jeté un œil sous la surface de Mars ?

« Compte tenu du peu que nous savons de l’origine de la vie sur Terre, il est logique d’adopter un plan plus large pour rechercher des signes de vie », disent les auteurs de l’article. Et ils suggèrent d’aller en dessous de la surface de la planète, en regardant dans les zones qui pourraient avoir accueilli des systèmes hydrothermaux. « Mars n’est pas la Terre », disent les chercheurs, « nous devons reconnaître que toute notre perspective sur l’évolution de la vie et sur la façon dont la vie est préservée est influencée par le fait que nous vivons sur une planète où la photosynthèse a évolué. »

« Mars a peut-être été froid, aride, oxydant et généralement inhospitalier à la surface pour une grande partie de son histoire, mais les conditions hydrothermales dans la surface proche ou sous la surface auraient pu être considérablement plus clémentes », ont déclaré les chercheurs.

Une nouvelle piste à explorer pour la vie sur Mars

Mars a certainement eu une ancienne activité hydrothermale – le rover Spirit est en effet accidentellement tombé sur un tel système en 2008. Et en 2020, la NASA prévoit d’envoyer un autre rover sur notre voisin rouge qui rassemblera, stockera et finalement réexpédiera des échantillons de roches martiennes. John Mustard, professeur à l’Université Brown et auteur de l’article, a déclaré qu’il espérait que le robot prélève des sédiments dans des « zones de fractures minéralisées » où différents fluides dans la croûte (contenant différents éléments) se seraient mélangés.

Est-ce que Mars a déjà abrité la vie ? C’est toujours une grande interrogation, et cette nouvelle méthode proposée ne garantit certainement pas que nous trouvions une quelconque preuve de cela. Mais c’est une nouvelle piste intéressante, et elle semble valoir la peine d’être explorée.

Mots-clés astronomiemars