Clicky

Matrix : le code vert du film enfin expliqué !

Au début des films Matrix, il y a toujours un « code vert » qui défile verticalement. Le même code est visible sur les écrans de Nebuchadnezzar, sur le vaisseau de Morpheus ou encore quand Neo devient l’Elu. Ce symbole de la saga américano-australienne provient en fait du même créateur. Il s’agit de Simon Whiteley, le designer du film. Il est également Chef décorateur du studio Animal Logic basé à Sydney, en Australie.

Ce code est resté une énigme depuis presque vingt ans. Toutefois, le jeudi 19 octobre dernier, Simon Whiteley a décidé de dévoiler la signification de celui-ci au site CNET. Loin de ce à quoi le public s’attendait, il a révélé que le code provient d’un livre de recettes japonais qu’il avait emprunté à sa femme.

Matrix

Simon Whiteley se serait inspiré de la page consacrée aux sushis qu’il aurait ensuite scannés. «J’aime bien dire à tout le monde que le code de Matrix provient de recettes de sushis », a-t-il confié à la presse.

Pas de Matrix sans le code vert

Le premier film Matrix, sorti en 1999 et réalisé par Les Wachowski, avait rapporté une somme relativement conséquente (171 millions de dollars aux États-Unis et 460 millions dans le monde). Il a également reçu quatre Oscars.

« Je ne minimiserais pas son importance », a déclaré Simon Whiteley à propos de son code vert. « Matrix n’existe pas sans ce code !», a-t-il ajouté.

À vrai dire, la contribution de cet homme ne se limite pas uniquement à cette pluie numérique. Il est également à l’origine de nombreuses variations ainsi que d’une centaine d’effets spéciaux qui ont fait la particularité de ce film de science-fiction.

Des caractères issus d’un manuel de recettes

Après avoir scanné les pages consacrés aux sushis, le designer a utilisé les caractères obtenus comme base de la matrice. Puis, il a inversé les couleurs avant de les colorer en vert. Ensuite, il les a animés.

L’équipe de production a pris l’initiative de retourner les lettres à 180 degrés. Des caractères de l’alphabet japonais Gojun, ainsi que des chiffres, y ont également été ajoutés. Plus précisément, il s’agit des kanjis qui sont des idéogrammes provenant du chinois.

Mots-clés insolite

Share this post

  • TAZI

    Tout ça pour ça…Pffff