Clicky

Matrix PowerWatch, la montre qui fonctionne à la chaleur corporelle

La Matrix PowerWatch n’est pas une montre connectée comme les autres, et ce pour une raison assez évidente : elle est alimentée par la chaleur corporelle de son porteur. Comment est-ce possible ? Simple, elle utilise tout bonnement l’effet thermoélectrique découvert par le physicien allemand Thomas Seebeck en 1821.

Cet effet est présent dans certains matériaux et il est capable de lier le flux de chaleur qui les traverse au courant électrique qui les parcourt.

Matrix PowerWatch

La PowerWatch est capable de résister à l’eau.

Plusieurs matériaux peuvent bénéficier de cet effet et c’est notamment le cas du tellurure de bismuth et des alliages en silicium-germanium.

L’effet thermoélectrique au service de la PowerWatch

Techniquement, l’effet thermoélectrique a tout pour plaire, mais il souffre d’un défaut assez rédhibitoire : son rendement est faible. Toutefois, les derniers travaux des chercheurs ont amélioré la situation et c’est précisément ce qui a poussé Matrix à explorer cette voie pour sa nouvelle montre connectée.

La PowerWatch est donc équipée d’un capteur spécial capable de générer de l’électricité grâce à la différence de température entre le dos de la montre et la peau de l’avant-bras.

L’énergie générée est utilisée en partie pour les fonctions basiques de la montre et le surplus est automatiquement redirigé vers la batterie de 200 mAh. D’après le constructeur, cette montre serait capable de tenir deux ans sans être portée. Impressionnant.

Lorsque Akram Boukai,  le président de l’entreprise, a présenté sa montre aux yeux du monde, il s’est montré plutôt enthousiaste et il a notamment déclaré que le corps humain était capable de générer au repos suffisamment d’énergie pour alimenter une ampoule électrique à incandescence. En revanche, en faisant du sport, il serait capable de générer environ un kilowatt de puissance, une puissance suffisante pour alimenter une petite maison.

Deux ans d’autonomie lorsque la montre n’est pas portée

Reste que les fonctions que cette montre sont assez basique. Elle n’embarque pas de puce 4G, bien sûr, et elle n’est pas non plus dotée d’un GPS ou d’un moniteur de fréquence cardiaque.

Pour la petite histoire, il faut rappeler que cette montre a été évoquée pour la première fois en novembre dernier. Elle avait fait forte impression à l’époque et cette tendance s’est confirmée au niveau de la campagne Indiegogo lancée par Matrix en fin d’année. Elle a en effet recueilli pas moins de 738 887 $ en quelques jours, et ce alors même que l’entreprise n’avait besoin que de 100 000 $ pour financer son projet.

Si l’aventure vous tente, il suffit de vous rendre ici. La campagne se terminera dans quatre jours et la PowerWatch est proposée à 129 $ en early bid, avec une livraison prévue pour juillet 2017.

Mots-clés matrix

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.