Mattel présente Aristotle, un babysitteur artificiel intelligent

Mattel, le géant américain du jouet, a profité du CES 2017 pour présenter sa toute dernière invention. Il s’agit d’une nounou électronique intelligente qui est capable de veiller sur un enfant. Cette intelligence artificielle particulière a été baptisée Aristotle. Son nom est inspiré de celui d’Aristote, une des figures emblématiques de la philosophie grecque antique. Celui-ci était en fait un grand pédagogue, il était notamment le précepteur d’Alexandre le Grand.

Aristotle est un babysitteur artificiel à multiples fonctions. Mattel l’a conçu dans l’objectif de le rendre capable de satisfaire presque toutes les attentes de ses propriétaires. Pour ce faire, le groupe a utilisé de nombreuses technologies issues de Microsoft, Silk Labs et Qualcomm.

Mattel Aristotle

L’Aristotle rappelle un peu les assistants domestiques d’Amazon ou de Google.

N’étant pas encore complètement opérationnelle, cette nouvelle technologie ne sera commercialisée qu’en juin 2017. Elle sera disponible à un prix approximatif de 300 dollars.

Un babysitteur intelligent et autonome

Mattel affiche de grandes ambitions pour Aristotle. L’appareil offrira de nombreuses fonctions différentes et il sera ainsi capable de dispenser des leçons. L’enfant pourra par exemple l’utiliser pour apprendre une langue étrangère.

Grâce à la technologie NFC et à un système de reconnaissance d’images, le produit sera capable d’interagir avec les jouets de l’enfant et il pourra notamment diffuser de la musique pour accompagner ses jeux. Comme un véritable DJ, en somme.

Ce sera également un assistant vocal qui pourra proposer des jeux de devinettes. Il sera capable de se conformer à l’âge de l’enfant et de s’adapter à son évolution. Il a d’ailleurs été conçu pour comprendre le langage encore balbutiant des plus jeunes. Mattel souhaite qu’il puisse réagir avec autonomie et non seulement sur commande. Il devra ainsi pouvoir alerter les parents quand les couches sont en rupture de stock.

Par ailleurs, il lui sera possible de reconnaître la voix de ses utilisateurs.

Sécurité des utilisateurs

Afin de pouvoir s’installer durablement sur le marché, Mattel se doit d’être très vigilante par rapport aux questions de sécurité.

En décembre 2015, la firme avait en effet été épinglée par plusieurs médias à cause d’un de ses produits, une Barbie connectée. Après l’avoir analysé, des experts en sécurité avaient en effet trouvé pas moins de 14 failles de sécurité critiques.

Pour éviter un nouvel écueil, Mattel a donc fait en sorte que toutes les données transmises aux parents soient chiffrées. Aristotle est en outre conforme aux règles édictées par la COPPA, une directive américaine destinée à protéger la vie privée des enfants de moins de treize ans.

Pour le reste, il a également l’intention de rendre son produit compatible avec d’autres objets connectés. Dans un premier temps, elle a choisi de se concentrer sur ceux de Samsung et de Philips, mais d’autres suivront dans les semaines et mois à venir.

Mots-clés ces 2017mattel