Mayote : bientôt une explications aux étranges ondes sismiques repérées ?

Mayotte est un ensemble d’îles situé dans l’archipel des Comores, entre l’Afrique et Madagascar. Ce département français d’outre-mer, d’habitude calme et paisible, a été secoué le 10 mai 2018 par des milliers de petits tremblements de terre. Puis s’en est suivi un énorme séisme de magnitude 5,8 qui a propagé une étrange onde à basse fréquence à travers la planète.

Les scientifiques pensent maintenant avoir une idée de son origine.

mayotte

Crédits Pixabay

Un bébé volcan à l’origine des étranges ondes sismiques de Mayotte

Le 10 mai 2018, Mayotte a été frappée par plusieurs séismes de faible intensité, avant qu’un séisme beaucoup plus puissant de magnitude 5,8 vienne frapper l’île le 15 mai. C’était le plus grand jamais enregistré dans la région. Mais alors que les forces géologiques se déchaînaient sur le petit bout de terre, une étrange onde à basse fréquence s’est propagée à travers la planète, allant jusqu’à déclencher des capteurs qui se trouvaient à plus de 17 000 km de là. Les scientifiques stupéfaits ont cherché à comprendre cet étrange phénomène, et ils pensent maintenant avoir trouvé son origine : un volcan sous-marin naissant situé à 50 km au large de la côte est de Mayotte.

L’étude a été menée par une équipe de scientifiques français coordonnée par le Centre national de recherche scientifique (CNRS). Leurs observations ont permis de déterminer l’origine probable des secousses sismiques. Le bébé volcan qui a un diamètre de sa base compris entre 4 et 5 km, culmine à près de 800 m, et se trouve à une profondeur de 3 500 m sous le niveau de la mer.

Des analyses plus poussées encore nécessaires

L’équipe de scientifiques a publié un communiqué de presse commun pour annoncer la découverte du nouveau volcan et son lien potentiel avec l’étrange série sismique. Toutefois, de nombreuses questions restent sans réponse pour l’heure, les données actuelles n’étant que préliminaires.

Les chercheurs devront encore effectuer des analyses plus poussées des données recueillies et publier les résultats dans une revue scientifique afin de les faire valider par leurs pairs.

« Face à cette découverte, le gouvernement est pleinement mobilisé pour approfondir et poursuivre la compréhension de ce phénomène exceptionnel et prendre les mesures nécessaires pour mieux caractériser et prévenir les risques qu’il représenterait », peut-on lire dans le communiqué publié par l’équipe de scientifique.

Mots-clés sismologie