Mazda va lancer sa première voiture électrique en 2020

Lors d’un entretien avec un journaliste du site Europe.autonews.com, le PDG de Mazda a parlé des plans de la firme pour le futur. Akira Marumoto a notamment évoqué l’intention de Mazda de lancer sa première voiture électrique l’année prochaine.

Les voitures électriques commencent à se démocratiser. En plus de permettre d’économiser sur le long terme grâce à la nature de l’énergie nécessaire à leur fonctionnement, elles aident à préserver l’environnement. Sur les marchés où les règlementations en matière d’émission de CO2 sont extrêmement sévères, les constructeurs sont obligés de trouver des solutions pour réduire leur empreinte carbone.

Mazda

Crédits Pixabay

Le recours à une motorisation hybride ou électrique constitue à cet effet un choix primordial. Face à cela, Mazda compte emboiter le pas à ses concurrents en prévoyant de commercialiser sa première voiture électrique en 2020.

Une bonne nouvelle pour les consommateurs, mais aussi les associations et organismes publics qui luttent pour la protection de l’environnement.

Un premier véhicule électrique pour 2020

Dans une interview accordée à un journaliste d’Automotive News Europe, Akira Marumoto a fourni une réponse plutôt claire lorsqu’on lui a demandé de parler un peu de la stratégie de la marque pour atteindre ses objectifs en matière de réduction de CO2 en 2020 et 2021. Selon JATO, la quantité moyenne de CO2 émise par les voitures Mazda en 2018 était de 135,2 grammes par kilomètre. Un chiffre qui est bien supérieur à la moyenne.

Néanmoins, la firme nippone compte améliorer les choses au cours des prochaines années, notamment avec le lancement de véhicules électriques et hybrides. Cette année, Mazda lancera le moteur Skyactiv-X dont la particularité réside dans le fait qu’il combine les avantages des moteurs diesel et à essence. Résultat, l’émission de CO2 est réduite à 100 g/km. Comme si cela ne suffisait pas, la première voiture entièrement électrique de Mazda arrivera sur le marché en 2020. À partir de 2021 ou 2022, des modèles hybrides seront commercialisés.

Un partenariat avec Toyota

Outre ces informations, le PDG de Mazda a parlé d’une collaboration avec Toyota. Il s’agit selon lui d’un partenariat qui concerne la création d’une nouvelle architecture pour véhicules électriques. À ce propos, il a tenu à souligner que Mazda n’a aucune intention de partager ses technologies de motorisation avec son compatriote. Mazda étant une petite entreprise qui conçoit des moteurs uniques, le fait de partager ses créations avec d’autres entreprises pourrait, selon Akira Marumoto, diluer son caractère unique.

Mots-clés mazda