Me.ga : le nom de domaine du nouveau Megaupload détourné par des hackers

Journée noire pour Kim Dotcom et son équipe. Quelques heures à peine après la décision du Ministre de la Communication et de l’Economie Numérique du Gabon de suspendre le nom de domaine du prochain Megaupload, c’est une équipe de hackers qui a décidé de s’attaquer au futur service. Comment ? Tout simplement en détournant le nom de domaine Me.ga et en le redirigeant vers leur compte Twitter. Et il y a mieux puisque ces derniers ne comptent visiblement pas en rester là, ils ont effectivement annoncé sur le réseau social le lancement prochain de leur propre service d’écoute musicale en streaming.

Cette équipe de joyeux drilles, vous la connaissez peut-être puisqu’il s’agit de la team Omega. Je ne les connaissais pas avant d’entendre parler de cette affaire mais on peut préciser qu’ils tiennent leur nom d’une citation du philosophe allemand Max Stirner : « Art is the beginning, the Alpha of religion, but it is also its end, its Omega » ou, en bon français « L’art est le début, l’Alpha de la religion, mais elle est aussi sa fin, son Omega ». Une citation qui nous met tout de suite dans le bain. De confession hégélienne, Stirner défendait effectivement la thèse que chaque individu soit s’approprier ce qui est en son pouvoir et se détacher par la même occasion de toute force capable d’influer sur leur « moi ». On notera en outre que la team Omega se décrit comme une équipe d’anarchistes et de « vrais » hackers.

Me.ga : le nom de domaine du nouveau Megaupload détourné par des hackers

Or justement, il semblerait que ces derniers ne portent pas Kim Dotcom en haute estime. C’est en tout cas ce qu’ils ont déclaré à l’occasion d’une entrevue menée par TorrentFreak. Selon eux, Kim Dotcom n’est rien de plus qu’un mégalomane accompagné d’avocats, un nuisible qui joue le jeu des industries et dont le seul objectif est d’appauvrir la culture pour son profit personnel.

Ce qu’il est aussi intéressant de noter, c’est que nos hackers ont aussi indiqué sur leur compte Twitter que Kim Dotcom leur avait proposé 1% de Megabox en échange de son nom de domaine. A prendre avec des pincettes, d’autant plus que ce dernier n’a pas commenté publiquement les déclarations du groupe. Ce qu’on sait, en revanche, c’est que ces pirates ont annoncé vouloir revendre Me.ga. Et attention parce que si ça marche, s’ils parviennent vraiment à leurs fins, ce ne sera pas pour remplir leur compte en banque. Ils comptent effectivement reverser l’intégralité de cette somme à une association basée au Gabon.

Bref, encore un coup dur pour Kim Dotcom. Et on peut finalement se demander si Megaupload arrivera réellement à faire son retour. Entre les autorités, les ayants-droits et certains hackers, le service risque d’avoir beaucoup de mal à trouver son souffle. En tout cas, pour le moment, ce n’est franchement pas gagné…

MAJ : Techcrunch a dévoilé le prix des abonnements premium que proposera Mega. Retrouvez-les dans cet article.

Mots-clés megauploadweb