Megaupload 2.0 : un lancement retardé à cause d’un manque de liquidités ?

Megaupload 2.0 était censé ouvrir ses portes en fin de semaine dernière, mais Kim Doctom a été contraint de retarder son lancement en évoquant un « incident de parcours ». Il est revenu sur l’origine du problème dans un second message quelques heures plus tard.

Le lancement du service était initialement prévu pour le 20 janvier. La date n’avait pas été choisie par hasard, Kim et ses associés souhaitaient en effet rendre hommage à la première version de la plateforme, fermée par les autorités américaines le 19 janvier 2012.

Retard Megaupload

L’argent est toujours le nerf de la guerre.

C’était pour eux une manière de boucler la boucle, et de faire un magnifique pied de nez au gouvernement américain.

Megaupload 2.0 va avoir du retard

Tout ne s’est malheureusement pas passé comme prévu et Kim Dotcom a ainsi été contraint d’annuler le lancement de son service à la dernière minute. Il a annoncé la triste nouvelle sur Twitter, sans pour autant expliquer les raisons qui l’avaient conduit à prendre cette décision.

Plusieurs théories ont rapidement commencé à apparaître en ligne. Beaucoup d’entre elles évoquaient une possible action des autorités américaines. La raison est en réalité bien plus simple.

Kim est en effet revenu sur les raisons de ce report au début de la semaine, dans un nouveau message. Il a alors expliqué qu’il manquait cruellement de liquidités et qu’il n’avait pas suffisamment d’argent pour faire tourner son nouveau service.

Si vous avez suivi toute l’affaire, alors vous savez sans doute que l’homme a lancé une campagne de financement participatif en fin d’année dernière pour lever les 4,5 millions de dollars dont il avait besoin pour assurer le fonctionnement de Megaupload 2.0. Tout ne s’est malheureusement pas passé comme prévu et cette campagne a subi un échec retentissant.

Elle a en effet été soutenue par seulement quelques centaines de personnes et Kim Dotcom n’a pas réussi à lever plus d’un million de dollars, une somme insuffisante pour faire tourner son service.

Un problème de financement à l’origine du report

Suite à cette campagne, l’ancien hacker a donc commencé à réfléchir pour trouver une solution alternative et il a fini par imaginer un stratagème financier visant à réaliser une fusion entre BitCache (la solution de micropaiements développée en parallèle de Megaupload 2.0) et une entreprise canadienne. L’opération aurait pu lui permettre de récupérer pas moins de 12 millions de dollars, une somme largement suffisante pour assurer la viabilité de sa nouvelle entreprise.

Une fois encore, tout ne s’est pas passé comme prévu. Les autorités canadiennes ont en effet refusé de donner leur accord et l’opération n’a pas été validée. Faute de fonds suffisants, Kim et ses associés ont donc préféré retarder le lancement de leur nouveau service de quelques mois.

Quand ? Toute la question est là, mais le message ne le précise pas. Il évoque simplement une ouverture « plus tard dans l’année » sans donner plus de précision. L’homme a cependant tenu à rassurer ses partisans dans un second message, en indiquant que si une porte s’était fermée, deux autres venaient de s’ouvrir.