Megaupload va attaquer Universal Music

D’ordinaire, ce sont les maisons de disque qui ont souvent tendance à attaquer des sites ou des services web mais Megaupload est bien décidé à renverser la tendance en entamant une procédure à l’encontre de l’un des plus gros majors du moment, à savoir Universal Music. En cause, la fameuse MegaSong dont nous avons parlé ce week-end et qui s’est trouvée censurée sur la plupart des plateformes dédiées à la diffusion de vidéos, YouTube en tête. Forcément, des artistes qui chantent en l’honneur de l’un des services les plus en vogue question piratage, ce n’est pas le genre de concept qui plait à l’industrie du disque…

Megaupload va attaquer Universal Music

Car en effet, le gros problème dans cette histoire, c’est que Universal Music n’avait absolument pas à censurer cette chanson. Et pour cause, puisque la MegaSong n’a rien pas enfreint les droits en matière de propriété intellectuelle, Kim Schmitz s’est en effet contenter de signer des accords avec les différents artistes mis en avant et rien de plus. Seul bémol, certains de ces artistes ont justement un contrat en cours avec Universal Music et ce dernier a décidé d’exploiter au maximum les différentes clauses qui le composent afin de freiner la MegaSong et de restreindre au maximum sa portée. Résultat des courses, Megaupload va prochainement porter plainte contre la maison de disque qu’il accuse… de sabotage.

Pour le moment, il est encore trop tôt pour savoir si cette plainte attirera la compassion des juges mais il faut avouer que la position de Universal Music n’est quand même pas très claire. Après, bien sûr, ce dernier a certainement du prévoir le coup et il a sans doute du s’entourer d’une batterie d’avocats avant de lancer sa campagne de censure, mais faut avouer que c’est le genre d’agissement qui laisse un goût bizarre dans la bouche.

Via