Web

MeGlobe, pour s’affranchir de la barrière de la langue…

Après des années de recherche, voilà que vous avez trouvé l’âme sœur. Manque de chance, cette dernière est russe et vous ne parvenez pas à lui faire comprendre vos intentions. Inutile de pleurer, avec MeGlobe, vous allez pouvoir vous exprimer dans n’importe quelle langue sans aucun effort… Comme quoi, la technologie, c’est vraiment sympa.

Ma vie est un paradoxe à elle toute seule. Non, vraiment, je ne plaisante pas. Ma mère est enseignante d’espagnol, mon père est espagnol et je suis incapable d’aligner deux mots dans cette langue. C’est un peu honteux mais j’ai finis par m’y habituer, même si le lien familial s’en est pris un sacré coup dans la tronche. Et c’est la même chose pour l’anglais, que je parviens à comprendre mais que je suis incapable de parler.

Heureusement pour moi, et peut-être pour vous, avec MeGlobe nous allons pouvoir corriger le tir. Car ce service de messagerie instantanée intègre… un traducteur ! Pour un peu, on pourrait croire à une mauvaise plaisanterie mais non, c’est bien le cas : vous allez désormais pouvoir vous faire comprendre de n’importe qui dans le monde et ce sans faire aucun effort supplémentaire.

MeGlobe supporte de nombreuses langues, parmi lesquelles nous pouvons citer le français, l’anglais, l’espagnol, le portugais, l’italien, l’allemand, le japonais, le russe et plein d’autres que je ne connaissais même pas. Oui, les drapeaux, ce n’est pas mon truc non plus mais en même temps, on ne peut pas avoir que des qualités, hein… Donc toujours est-il que vous écrirez en français et que vos contacts verront vos messages s’afficher en anglais, en russe ou en n’importe quoi d’autre, de manière totalement transparente.

Finalement, le seul défaut de MeGlobe, c’est qu’il ne soit pas inclu dans les logiciels de messagerie que nous utilisons tous quotidiennement. Il vous faudra donc faire venir vos contacts sur cette plateforme afin de pouvoir discuter avec eux et c’est assez regrettable. De la même manière, une application Adobe Air aurait été la bienvenue. Il ne nous reste qu’à espérer que quelqu’un de leur équipe passe ici, comprenne ce billet et corrige le tir…