MerciCam, ou quand Jacquie et Michel font dans le réseau social et la cam coquine

Jacquie et Michel sont souvent là où on ne les attend pas. Non contents de nous gratifier régulièrement de campagnes de comm’ totalement décalées, les trublions du porno lancent également de temps à autre de nouveaux sites. MerciCam est le tout dernier d’entre eux.

Cette fois, le duo n’en a pas après nos photos ou vidéos coquines et son service a principalement pour but de favoriser les interactions entre ses fans.

Piratage sextoy

Crédits Pixabay

Très concrètement, MerciCam se compose de deux briques, de deux entités, différentes : Flow et Live.

MerciCam, la plateforme sociale qui voit double

Flow se rapproche beaucoup de ce que propose Twitter. Une fois inscrit, l’internaute aura accès à un profil sur le service et il pourra commencer à partager ses pensées et ses contenus sur la plateforme.

Version bêta oblige, la plateforme limite pour le moment l’utilisateur à des messages textuels et à des images, mais le support des vidéos sera prochainement ajouté.

Pour faciliter les échanges, Flow propose également un système de suivi s’apparentant une fois encore beaucoup à Twitter. Chaque utilisateur pourra ainsi suivre la personne de son choix, et inversement.

Lorsqu’il s’abonnera au profil d’une personne, les contenus de cette dernière apparaîtront automatiquement dans son « flow » au rythme de leur publication et par ordre antéchronologique. Il pourra donc prendre très rapidement connaissance de tous les messages et photos publiées par ses profils préférés.

MerciCam ne se limite cependant pas à ce seul usage. La plateforme intègre en effet une seconde brique : Live.

MerciCam : capture 1

Tout pour faciliter les échanges entre utilisateurs

Sur Flow, les utilisateurs trouveront ainsi sur la gauche un bouton permettant de lancer des discussions en direct. Il les renverra vers une autre plateforme spécialisée cette fois dans la cam coquine (ou pas d’ailleurs).

Chaque personne disposant d’un profil sur MerciCam aura en effet la possibilité de créer son propre canal vidéo. L’interface de la plateforme est soignée et nous trouverons sur la gauche une colonne listant tous les profils connectés, avec des pictogrammes permettant de connaître leur genre.

Pour ouvrir une cam, il suffira de passer le curseur sur le nom de l’utilisateur et de cliquer sur le bouton « lecture ». Le stream apparaîtra dans la partie centrale de la fenêtre. Si nous le désirons, nous pourrons d’ailleurs ouvrir simultanément plusieurs diffusions.

La partie de droite est occupée quant à elle par un tchat textuel, un tchat permettant aux utilisateurs connectés de discuter autour des sujets de leur choix.

MerciCam : capture 2

Des abonnements et des points

Si les fonctions de base sont gratuites sur Flow et Live, les utilisateurs souhaitant aller plus loin devront se diriger vers une des solutions d’abonnement mises en place par Jacquie et Michel.

Ici, les trublions du divertissement pour adultes proposent pas moins de cinq formules différentes :

  • Offre d’essai – deux jours : 2 €.
  • 1 mois – abonnement mensuel : 19,90 €.
  • 4 mois – abonnement trimestriel : 54,90 €.
  • 6 mois – abonnement semestriel : 104,90 €.
  • 12 mois – abonnement annuel : 190,90 €.

Il faut également noter que ces abonnements sont reconduits automatiquement. Si vous optez pour l’offre d’essai, par exemple, alors vous basculerez automatiquement vers l’abonnement mensuel au troisième jour. Le seul moyen de couper son abonnement consiste à contacter le support.

Le système va cependant changer d’ici le lancement de la version finale afin de donner plus de souplesse et de flexibilité aux utilisateurs.

MerciCam : capture 3

Un mode invité qui sera amené à évoluer

La version gratuite consacrée aux invités comporte de multiples limitations. Sur les sets de photos partagés par les utilisateurs sur Flow, par exemple, seule la première image est visible. Les autres sont floutées.

Même chose du côté de Live. Les comptes invités peuvent uniquement visionner les lives pendant quelques  minutes avant d’être déconnectés.

Jacquie et Michel nous ont cependant confirmé que les profils invités seront amenés à évoluer dans les semaines et dans les mois à venir, à mesure que le nombre d’utilisateurs grandira.

Toutefois, la monétisation du service ne s’arrête pas là. En parallèle, Jacquie et Michel ont également mis en place un système de points permettant d’offrir des cadeaux virtuels aux autres utilisateurs.

La rose, par exemple, sera facturée trois points, contre 5 pour le champagne ou le chocolat.

Ces fameux points s’obtiennent avec de l’argent réel. Là encore, plusieurs formules sont proposées : les 10 points pour 10 €, les 22 points pour 20 €, les 55 points pour 50 € et les 110 points pour 100 €.

Et ensuite ?

Jacquie et Michel ne comptent pas en rester là. Ils nous ont en effet confirmé que la V2 de MerciCam ira bien plus loin et qu’elle permettra notamment aux utilisateurs de vendre leurs contenus, qu’il s’agisse de photos, de vidéos ou même de lives.

De la même manière, le système de cadeaux et de points sera aussi amené à évoluer vers un modèle plus rémunérateur pour les utilisateurs.

L’entreprise a également de nombreux autres projets pour les années à venir. La société compte en effet diminuer sa part de vidéos à 10 % d’ici cinq ans. Histoire de mettre ce chiffre en perspective, les productions vidéos diffusées par le biais de ses différents sites représentent à l’heure actuelle 30 % de son chiffre d’affaires. MerciCam est donc pour Jacquie et Michel le début d’une toute nouvelle aventure.

Le lancement de la version finale est prévu pour le mois de mai.