Clicky

Mes séries du mois de janvier

Les séries, c’est la vie. Répétez après moi… Les séries… c’est… la vie. La vraie, même. Enfin presque. Ceci étant, on a beau dire mais il n’y a rien de mieux pour s’occuper durant les longues soirées d’hiver. Yep et si votre NAS tire la tronche, si vous ne savez plus quoi regarder, alors voici ma sélection personnelle pour le mois de janvier. Avec pas mal de nouvelles découvertes en prime, d’ailleurs.

Comme à l’accoutumée, j’attire votre attention sur le fait que cet article n’a absolument pas pour objectif à présenter les dernières sorties du moment. Pas du tout, même, puisque l’idée c’est surtout de vous faire partager mes coups de coeur et donc ce qui m’a tapé dans l’oeil ces dernières semaines.

Séries janvier 2015

Matez moi cette créa. C’est pas magnifique ?

The Fall

Scully vous manque et vous passez vos nuits à rêver d’elle ? Soyez heureux, car vous allez pouvoir la retrouver dans The Fall. Cette fois encore, elle incarne une enquêtrice, d’ailleurs. Oui, sauf qu’il n’est aucunement question de vilains petits bonhommes verts et d’hommes à la cigarette. Cette fois, la belle va se retrouver à Belfast pour enquêter sur un crime que personne n’arrive à résoudre.

Je ne vais pas vous mentir, je n’ai eu le temps de regarder qu’un seul épisode et je ne sais pas encore si je vais continuer. La réalisation est parfaite et Gillian Anderson joue à merveille son rôle, mais l’histoire me semble assez conventionnelle. Je me trompe peut-être, alors n’hésitez pas à balancer vos retours.

Luther

Pas mal de gens me l’ont recommandée et je me suis laissé tenter, pour voir. J’ai été totalement happé par cette série. Idris Elba est géant dans son rôle de flic philosophe et c’est vraiment une très bonne surprise.

L’histoire est assez simple puisque l’on suit les aventures de Luther, un flic travaillant à la section criminelle à Londres. Tout commence lorsqu’il revient après une mise à pied de plusieurs semaines. Il a effectivement craqué après avoir géré une affaire de tueur d’enfants, si bien qu’il en est même venu à flinguer son mariage.

Brooklyn Nine-Nine

Je regarde surtout des thrillers et des séries de SF, mais il m’arrive aussi d’aller lorgner du côté des comédies. S’il en va de même pour vous, alors je vous conseille de jeter un oeil à Brooklyn Nine-Nine parce qu’elle est vraiment excellente.

Comme son nom l’indique, elle se concentre sur le commissariat de Brooklyn et on suit ainsi le quotidien de plusieurs inspecteurs complètement loufoques. On est à des années lumières de ce que propose Luther, le Mentalist et tous les autres, mais elle n’en reste pas moins convaincante et elle devrait même vous arracher quelques rires si vous voulez tout savoir.

The Walking Dead (saison 5)

Je n’avais pas encore pris le temps de me pencher dessus, et il fallait bien que je rattrape mon retard histoire de ne pas mourir idiot.

J’ai donc enchainé les huit premiers épisodes de la saison en une semaine à peine, durant la pause du midi. Parce que bon, le soir, avec les enfants, ce n’est pas facile facile, hein. Quoi qu’il en soit, cette saison m’a agréablement surpris et j’irais même jusqu’à dire que c’est peut-être la plus réussie de toutes. L’intrigue est valable et nos survivants sont toujours aussi attachants. Certains personnages prennent même de l’ampleur mais je ne vais pas trop vous en dire pour ne pas vous gâcher la surprise.

Mad Men

Mad Men n’est pas tout jeune, mais je n’avais jamais eu l’occasion de me pencher sérieusement dessus jusqu’à présent. Il fallait absolument que je répare cette erreur impardonnable. Question de principe.

Et alors ? Géniale, cette série est tout simplement géniale. Il n’y a pas vraiment de mot pour la décrire d’ailleurs. C’est une oeuvre visuelle à part entière et rien que le générique est un véritable régal pour les yeux. Sinon, pour l’histoire, elle raconte tout simplement le quotidien d’une agence publicitaire basée sur Madison Avenue. D’une agence, mais surtout de l’un de ses employés : Don Draper. Et par ses yeux, par son histoire, on en apprend un peu plus sur les Etats-Unis des années 60. Captivant.

Par contre, qu’est ce qu’ils clopent. Pas toujours facile pour l’ancien fumeur que je suis.

Arrow (saison 3)

Arrow n’est pas ma série préférée. Loin de là, même. J’ai trouvé les deux premières saisons assez mièvres, mais c’est un bon divertissement et c’est précisément ce qui m’a poussé à regarder les dix premiers épisodes de la troisième saison.

Et mine de rien, j’ai été agréablement surpris. Okay, les personnages sont de grosses caricatures et le héros a toujours les mêmes expressions, mais ça marche finalement assez bien et je me suis même surpris à passer de très bons moments devant ma télévision. Si vous avez besoin de vous vider la tête, c’est la série qu’il vous faut.