Meta, sans doute le plus sérieux concurrent aux Google Project Glass

Les Project Glass de Google semblent créer des vocations. Preuve en est, quelques passionnés ont décidé de produire eux aussi des lunettes connectées, les Meta. Sauf que voilà, contrairement au géant américain, ces derniers ont délaissé les commandes vocales au profit de gestes spécifiques, des gestes interprétés par une camera 3D qui n’est pas sans rappeler ce bon vieux Kinect. Bon, dit comme ça, on pourrait croire que c’est un peu confus mais vous allez pouvoir constater grâce à la vidéo qui suit que ce n’est absolument pas le cas. Oh non, et les Meta s’imposent même comme des produits très prometteurs…

Pour rendre à César ses lauriers, on peut quand même préciser que ces passionnés ne se sont pas débrouillés tout seul puisqu’ils se sont assurés le concours de Steven Feiner, professeur à la Columbia University. Ce nom vous est peut-être inconnu, mais on peut préciser que ce dernier est un spécialiste de l’informatique miniaturisée et des interfaces en trois dimensions.

Meta, sans doute le plus sérieux concurrent aux Google Project Glass

Les Meta, des lunettes connectées assez envahissante mais qui ne manque pas de potentiel.

Forcément, avec un tel bagage, on comprend tout de suite pourquoi ce dernier a été appelé pour travailler sur ce projet. Le truc amusant, d’ailleurs, c’est que la boite à l’origine de Meta est composée en grande partie par des anciens étudiants de la Columbia University, des étudiants qui sont en plus épaulés par un géant de l’électronique, à savoir EPSON. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce projet n’est donc pas qu’un simple délire, et il est fort possible qu’il finisse un beau jour par être commercialisé.

Comme mentionné un peu plus haut, les lunettes Meta sont assez différentes des Project Glass de Google puisqu’elles ne se pilotent pas à la voix. En fait, l’utilisateur peut interagir avec l’interface embarqué dans ces lunettes à l’aide de gestes très spécifiques. Pour se faire, il suffit simplement d’accrocher sur le dispositif une caméra embarquant deux capteurs et donc capable de filmer en 3D stéréoscopique.

Au final, on obtient donc un drôle d’appareil plutôt prometteur et qui pourrait finalement trouver sa place sur le marché. Et si vous voulez en savoir plus, sachez que tout est expliqué sur le site officiel du projet.

Merci à Sam pour l’info.

Mots-clés funinsolitevidéo