Quand un homme prend une météorite très rare pour un gros bloc d’or

En 2015 alors qu’il prospectait dans le Maryborough Regional Park, près de Melbourne, en Australie, le détecteur de métal de David Hole a repéré quelque chose d’étrange : une très lourde roche rougeâtre reposant dans de l’argile jaune.

Il ne le savait pas encore, mais il venait de découvrir là quelque chose d’encore plus rare que de l’or.

Crédits Pixabay

Une étrange roche quasi indestructible

Hole a rapporté l’étrange roche à la maison avec l’intention de la fendre, persuadé qu’il trouverait une pépite d’or à l’intérieur. Il faut dire en effet que Maryborough se trouve dans la région de Goldfields, où la ruée vers l’or en Australie a culminé au 19e siècle.

Hole a utilisé tous les moyens possibles pour tenter sa fendre sa mystérieuse roche qui allait peut être faire de lui un homme riche. Il a utilisé une perceuse, une meuleuse d’angle, une masse, une scie à rocher, et même de l’acide pour tenter de la faire fondre. Mais rien n’y fait ! En fait ce qu’il ne savait pas, c’est que ce qu’il essayait de fendre par tous les moyens n’était pas une roche ordinaire.

Comme il l’a découvert des années plus tard, il s’agissait en fait d’une météorite rare.

Hole a finalement apporté sa roche au musée de Melbourne pour la faire analyser. Selon le géologue du musée, Dermot Henry, au bout de 37 ans de travail au musée et d’examen de milliers de roches, seulement deux des pierres qu’il a analysées se sont révélées être de véritables météorites. Et celle de Hole était l’une des deux.

Une météorite beaucoup plus rare que l’or

Les chercheurs ont récemment publié un article scientifique décrivant la météorite vieille de 4,6 milliards d’années qu’ils ont baptisée « Maryborough », du nom de la ville proche de l’endroit où elle a été trouvée. La datation au carbone suggère qu’elle est sur Terre depuis 100 à 1 000 ans.

Les chercheurs soutiennent que la météorite de Maryborough est beaucoup plus rare que l’or. C’est l’une des 17 météorites jamais enregistrées dans l’État australien de Victoria et la deuxième plus massive, après un énorme spécimen de 55 kilos identifié en 2003.

Mots-clés météorite